Baba CAMARA, Directeur des études et de stages du CFP de Matoto

Les dates des examens nationaux de la session 2020, aussi bien pour l’enseignement général que pour celui professionnel, ont dévoilées par les autorités. Dans les Centres de Formation Professionnel (CFP) de Conakry, où les évaluations se feront en théorie et en pratique, les programmes d’enseignement ont connu une nette avancée. Tel est le constat fait par un reporter de Guineematin.com au CFP de Matoto le mardi dernier, 21 juillet 2020. 

Selon le calendrier annoncé par le Ministère en charge de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, les examens de sortie dans les écoles professionnelles se dérouleront du 03 au 15 août 2020. La phase théorique aura lieu du 03 au 08 août et celle pratique du 10 au 15 du même mois.

Au CFP de Matoto, les responsables disent que toutes conditions sont réunies pour affronter les épreuves.  C’est ce qu’a laissé entendre monsieur Baba Camara, directeur des études et des stages au CFP de Matoto. « Vous savez, quand une situation particulière se présente, il faut aussi des mesures particulières. Au niveau de la direction des études du CFP de Matoto, je dirais que cette date nous arrange. Pourquoi ? Chez nous c’est une formation professionnelle. Concernant surtout les 4 options : Menuiserie, Maçonnerie, Plomberie et Electricité, les programmes des classes d’examens sont purement pratiques. Les professeurs étaient prêts à envoyer les enfants sur les chantiers parce que les programmes d’enseignement étaient très avancés. Donc, cette date ne nous dérange pas tellement parce que nous avons eu les chantiers où envoyer les élèves. »

Parlant de l’état d’avancement des programmes d’enseignement, Baba Camara a fait savoir que tout est sur le point de finir avec la détermination des enseignants. « Avant la maladie, on était déjà à 60% d’exécution des programmes. Au jour d’aujourd’hui, puisque les programmes ne sont pas terminés d’abord, les enfants sont dans les chantiers. Ils attendent les rapports. Je suis sûr que d’ici la fin de ce mois de juillet, on sera de 90 à 95%. Avant que cette date ne soit annoncée, on avait déjà procédé au réaménagement des emplois du temps. La direction a rencontré les professeurs pour que chacun accepte de faire les sacrifices pour sauver l’avenir des enfants. Donc, au lieu de 8h à 14h 30 minutes, c’est désormais de 8h à 16h 30. Les professeurs des classes d’examen ont été doublés pour pouvoir continuer les cours parce qu’il faut sauver l’école guinéenne. Voilà les dispositions pratiques que nous avons prises. »

Toutefois, le CFP de Matoto est confronté d’insalubrité et d’envahissement de sa devanture. Toute chose qui préoccupe Baba Camara. « Vous avez vu la devanture de notre école ? La rentrée est envahie par les marchands et les ordures. Des fois, ces femmes viennent déposer les bols jusqu’à la porte en rendant l’accès impossible. Nous avons des directeurs qui logent dans cette cour. Mais parfois, ils sont obligés de stationner les voitures pour rentrer à pieds. Ça, c’est une difficulté majeure. Quand il pleut, les eaux de ruissellement raclent tout pour amener dans notre cour. Nous demandons aux autorités chargées de l’assainissement de prendre des mesures pour arrêter ce problème », a-t-il lancé.

Selon nos informations, le CFP de Matoto doit présenter 295 candidats, dont 21 filles, à l’examen de sortie de la Session 2020.

Mohamed DORÉ pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59 / 666 87 93 97

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin