Lancée officiellement le 20 juillet 2020, l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales ne suscite de l’engouement à Dixinn centre 1. Trois jours après le début des travaux, les citoyens se font toujours attendre dans les CAERLE de ce quartier. C’est le constat fait par un reporter de Guineematin.com hier, mercredi 22 juillet 2020.

72 heures après le lancement de cette opération, la CAERLE 0348 de Dixinn centre 1, n’a toujours pas enrôlé un seul citoyen. Saïdouba Bangoura, le président de cette commission administrative d’établissement et de révision des listes électorales, et ses collaborateurs attendent encore les électeurs.

Saïdou Bangoura

« Depuis le début de l’opération, nous sommes là. Nous avons passé l’information dans le quartier, mais on n’a vu personne encore ici pour le recensement ou la révision. Nous sommes au troisième jour, mais n’avons toujours pas un seul électeur. Sinon, nous sommes prêts, les matériels sont là au complet et ils sont opérationnels. Sauf que les gens ne viennent pas. On a eu des kits sanitaires, ils sont chez le chef de quartier, on ne les a pas encore envoyés ici d’abord comme les gens n’ont pas commencé à venir. Nous sommes là, nous attendons les gens. Quand quelqu’un vient pour la révision, on vérifie d’abord s’il est sur la liste ou non. On a la liste ici, l’intéressé regarde s’il y a la photo ou non pour qu’on puisse savoir si c’est à corriger ou bien s’il doit être enrôlé. Maintenant si c’est pour l’enrôlement, il faut avoir soit la carte d’identité nationale, le passeport, la carte scolaire, la carte d’étudiant ou le permis », a expliqué Saïdouba Bangoura.

Hawa Conté, présidente de la CAERLE 0349 Dixinn centre 1

A la CAERLE 0349 du même quartier, quelques citoyens sont venus se faire enrôler. Mais là aussi, ils ne sont pas encore nombreux, indique Hawa Conté, la présidente de cette commission. « Les gens viennent à compte-goutte, il n’y a pas d’affluence. On a tous les matériels au complet et en bon état, on a passé l’information dans le quartier mais les gens ne viennent pas. Et puis, on n’a pas reçu les kits sanitaires, notamment les bavettes et autres alors qu’on a dit à la télévision qu’il y a la maladie de Covid-19 en Guinée », se plaint Hawa Conté.

Selon le chronogramme de la CENI, ces opérations de révision exceptionnelle des listes électorales vont durer 15 jours.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin