Un vol à main armée a eu lieu dans la soirée du vendredi, 24 juillet 2020, au quartier Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Des individus armés ont attaqué une boutique de transfert d’argent et de vente de téléphones portables située au rond-point de la T8. Ils ont emporté une importante somme d’argent et des téléphones de valeur.

Abdourahamane Pilimini Diallo

Interrogé par un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place, la victime, Abdourahamane Pilimini Diallo, a expliqué les circonstances de l’attaque. « C’est vers 18 heures qu’un homme portant une casquette est entrée dans ma boutique, il m’a demandé s’il y a retrait orange money, j’ai répondu qu’il y en a et je lui ai demandé de s’approcher. Mais il est resté auprès de la porte. Entre-temps, un deuxième est entré et a directement fermé la porte. C’est là que j’ai eu des soupçons et je me suis levé pour aller vers eux.

Du coup, celui qui est arrivé en première position a fait sortir une arme qu’il a braquée sur mon bas ventre. Ensuite, deux autres sont entrés dans la boutique, portant à quatre le nombre d’assaillants. Et nous, nous étions au nombre de 3 personnes : une fille, un jeune garçon et moi-même. Ils nous ont demandé de leur montrer où se trouve l’argent, on l’a fait. Après, ils nous ont ligotés à l’aide de fils et ont mis des colles sur nos bouches pour nous empêcher de crier.

C’est après ça qu’ils ont pris l’argent et une dizaine de téléphones (Samsung et Tecno) dont les prix varient entre 1 et 3 millions de francs guinéens. Deux personnes parmi eux étaient armées, mais ils n’ont fait aucun tir. Ils m’ont juste frappé, me blessant légèrement à la tête et un d’entre eux a mis une machine électrique sur mon corps et je suis tombé. Ils étaient tous habillés en vestes noires et portaient des casquettes et des bavettes », a témoigné la victime.

Selon lui, les assaillants ont laissé un sac sur les lieux, dans lequel se trouvaient six balles, deux cagoules, une torche et une jaquette. Il regrette cette situation et interpelle les autorités. « Je demande à l’Etat de passer par tous les moyens possibles de protéger les citoyens guinéens et leurs biens. Parce qu’on n’est pas du tout en sécurité et cela nous inquiète vraiment. Le phénomène de braquages ne fait que s’accroître. J’ai déjà fait ma déclaration à la gendarmerie depuis hier et je compte vraiment sur eux pour mettre hors d’état de nuire ces assaillants », a dit Abdourahamane Pilimini Diallo.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin