Le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) a rendu officiel le chronogramme des examens nationaux qui vont se dérouler du 5 au 28 août 2020. Dans la sous-préfecture de Baro, située à 38 kilomètres du chef lieu de la préfecture de Kouroussa, les responsables du lycée-collège Djibril Tamsir Niane mettent les bouchées doubles pour terminer les programmes avant le début des évaluations, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Les écoles guinéennes ont connu une trêve obligatoire de 3 mois suite à la propagation du coronavirus à travers le pays. Après la reprise du 29 juin dernier, les écoles accélèrent la cadence en vue de finir les programmes.

Mamady Kouyaté, proviseur du lycée-collège Djribril Tamsir Niane de Baro

Au lycée-collège Djibril Tamsir de Baro, dans la préfecture de Kouroussa, l’on s’active pour être à l’heure. C’est ce qu’a laissé entendre le principal Mamady Kouyaté. « Pour les cours de la 10ème année, il y a eu une évolution. En Français, on peut estimer à 87%. En Mathématique, on est à 88%. Pour la Physique, nous sommes à 82%. En Chimie, c’est 75%. Pour la Biologie, on a 90 %. En Géographie, nous sommes à 84. En Instruction Civique et Morale, on est à 78% ».

Par ailleurs, monsieur Kouyaté a fait savoir que son école n’a pas de professeur de Chimie et n’en compte qu’un seul en Maths. « Toutes les matières ont un professeur, sauf en Chimie. Nous n’avons pas de professeur de Chimie. C’est le professeur de Physique qui se débrouille pour donner les cours de Chimie. On avait un agent du Corps de la Paix qui donnait les cours de Mathématique ici ; mais, il est rentré maintenant aux Etats-Unis. On a 13 enseignants ici, dont 4 professeurs de Français. Je suis le seul professeur de Mathématique. En plus de ma fonction, je dispense les cours aussi », a indiqué le principal.

Pour pouvoir rattraper le temps perdu, la direction du collège de Baro a initié des cours de rattrapage en mettant à contribution les enseignants. « Pour qu’on soit dans le temps et achever les programmes, on a engagé les cours de rattrapage. En 10ème année, tous les professeurs qui ont cours viennent le soir. Le censeur a reparti le programme pour qu’on achève les cours avant la date des examens nationaux », a expliqué Mamady Kouyaté.

Cependant, les encadreurs de cette école disent avoir été oubliés dans le payement des primes d’incitation destinées à récompenser ceux qui ont donné cours pendant la grève du SLECG. « Par rapport aux primes d’incitation, nous avons été recensés comme encadreurs et chargés de cours. Mais jusqu’à présent, le censeur et moi, nous n’avons rien reçu. On a remonté les informations ; mais, jusqu’ici il n’y a rien », a-t-il révélé.

Pour cette session 2020, le lycée-collège Djibril Tamsir Niane de Baro compte 61 candidats pour le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), dont 11 candidats libres.

De Baro, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin