Les mines d’or continuent d’endeuiller de nombreuses familles dans la préfecture de Siguiri. Le dernier éboulement meurtrier s’est produit pendant la matinée du jeudi, 23 juillet 2020, dans la mine de Silabada, relevant de la sous-préfecture de Doko. Le drame a fait deux morts et une personne asphyxiée, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la région.

Selon nos informations, il a fallu aux secouristes quatre heures de fouille pour retrouver les 3 personnes coincées à l’intérieur de la mine. Mamadou Diallo, célibataire âgé de 21 ans, et Sidiki Condé, marié et père d’un enfant, y ont perdu la vie. Le 3ème orpailleur, du nom de Madou Kanté, a eu plus de chance. Victime d’asphyxie, il a été évacué au centre de santé de Doko.

Joint au téléphone, Mamady Condé, un des responsables de la mine de Silabada, a apporté des précisons sur l’incident. « C’est très tôt le jeudi matin, après une grande pluie pendant la nuit, que ces jeunes se sont introduits dans la mine. Elle n’a pas tardé à tomber pour leur couper la route, les empêchant de sortir et même de respirer. On est rapidement venu au secours. Malheureusement, 2 personnes ont été retrouvées mortes. Un autre jeune était asphyxié », a expliqué monsieur Condé.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tél : 625 81 03 26

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin