Dr Martin Vincent, coordinateur résidant du système des Nations Unies en Guinée

Le nouveau coordinateur du Système des Nations Unies s’est prononcé pour la toute première fois depuis son arrivée en Guinée sur la situation sociopolitique dans notre pays. Dr Martin Vincent a dit que son institution suit de très près la crise sociopolitique qui frappe la Guinée depuis quelques mois. Il a invité les acteurs politiques de tous bords à privilégier le dialogue pour aller à des élections présidentielles crédibles. Il l’a dit en marge d’une conférence de presse animée ce samedi, 25 juillet 2020, à Conakry rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dr Martin Vincent a dit que le Système des Nations Unies en Guinée est préoccupée par la situation sociopolitique du pays au point qu’elle agit en amont pour tenter de rapprocher les positions entre les protagonistes.

Dr Martin Vincent, coordinateur résidant du système des Nations Unies en Guinée

« Le Système des Nations Unies travaille énormément dans la diplomatie préventive. Même si on n’a pas été trop entendu, mais je peux vous assurer qu’on a été actif. On a été actif sur le plan diplomatique, notamment à travers notre bureau qui est basé à Dakar, sous les auspices de monsieur Chambas qui travaille chaque instant pour parler avec l’ensemble des parties prenantes au processus politique. Et lorsqu’il y a des conflits, notre instance se réunie avec la CEDEAO, avec les autres partenaires qui évoluent dans ce domaine, pour en parler et essayer de trouver une solution. Notre institution ne s’inscrit pas dans des déclarations officielles ; mais, il y a beaucoup de travail qui est fait en amont pour désamorcer ces crises », a-t-il laissé entendre.

Parlant de la présidentielle de 2020, le coordinateur du Système des Nations Unies a fait savoir que la position de son institution est d’accompagner le processus pour qu’il soit le plus apaisé possible. « Comment accompagner le processus pour qu’il soit le plus apaisé possible ? C’est par le dialogue, les discussions entre les différentes parties prenantes. Et ce n’est pas le Système des Nations Unies seule qui travaille sur cette question, c’est un ensemble de partenaires qui travaillent là-dessus. Le Système des Nations Unies, sur cette question, travaille de façon très étroite avec la CEDEAO, travaille de façon très étroite avec un groupe qui s’appelle le G5, qui regroupe un certain nombre de partenaires comme la France, l’Union européenne, les Etats Unis. La réponse, c’est un accompagnement pour un dialogue, pour trouver des possibilités pour que cela se passe dans les meilleures conditions possibles », a-t-il ajouté.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin