Le corps d’un nouveau-né de sexe féminin a été retrouvé dans une fosse septique dans la matinée de ce samedi, 25 juillet 2020, au quartier Kolly, dans la commune urbaine de Télimélé. Interpellée, Ramatoulaye Barry soutient y avoir jeté son bébé parce qu’il n’était pas vivant, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Tout est parti d’un constat fait par le voisinage qui a constaté que Ramatoulaye Barry, une célibataire, âgée de 19 ans, ne portait plus sa grossesse. C’est le début d’une longue série d’interrogations et de pressions qui ont obligé la pauvre jeune mère à avouer son acte.

Interrogée le correspondant local de Guineematin.com sur les raisons de son acte, Ramatoulaye Barry a dit avoir attendu d’être seule dans la cour familiale pour aller jeter son nouveau-né dans la fosse septique. « C’est hier, vendredi, que j’ai accouché. Mais, le bébé n’était pas en vie. Après, je l’ai jeté dans la fosse septique, derrière notre concession, alors que j’étais seule dans la cours », a-t-elle expliqué.

Pour sa part, Elhadj Diouhé Diallo, chef du quartier Kolly, joint par téléphone par notre reporter, a dit être à l’hôpital où les investigations étaient en cours pour savoir si le bébé est un mort-né ou bien s’il est décédé dans la fosse septique. « Je suis à l’hôpital en ce moment, je viens d’être appelé. Nous sommes venus voir si c’est un mort-né qui a été jeté dans la fosse ou si le bébé était vivant avant d’être jeté dedans », a-t-il laissé entendre.

De son côté, Mohamed Lamine Camara, en service au commissariat central de police de Télimélé, affirme ne pas disposer de suffisamment d’informations, précisant que les enquêtes se poursuivent. « Je n’ai pas beaucoup d’informations pour le moment. Je suis actuellement à l’hôpital. Sur instruction du parquet, le corps a été mis à la disposition des autorités pour l’inhumation. Nous sommes sur les enquêtes pour le moment », a indiqué monsieur Camara.

Finalement, la jeune femme a été conduite au commissariat de police de Télimélé où elle doit méditer sur son acte et surtout le sort qui lui sera réservé.

A rappeler que le premier de ce mois, un autre nouveau-né, abandonné par sa mère, avait été retrouvé dans le village de Boussoura, relevant du secteur de Pétel, district de Sarékaly centre, dans la sous-préfecture de Sarékaly. Aujourd’hui, ce bébé est entre les mains du premier vice-maire de Télimélé.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél: 622525250

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin