Un enfant de 8 ans est porté disparu depuis lundi dernier au quartier Doghora, dans la commune urbaine de Labé. Après deux jours de recherches menées dans la rivière Doghorawol où il est supposé s’être noyé, l’enfant reste toujours introuvable. Ce qui laisse sa famille entre choc et interrogations, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Selon nos informations, c’est dans la journée du lundi 27 juillet que le jeune Mamadou Yaya Diallo a quitté la maison. Et depuis, il reste sans nouvelles. Après plusieurs heures de recherches, les habits et les chaussures de l’enfant ont été retrouvés le mardi 28 juillet au bord de la rivière Doghorawol. Ce qui laisse penser qu’il s’est noyé sur les lieux.

Même s’il n’y a aucun témoin qui puisse confirmer cette hypothèse, les recherches ont été focalisées sur cette rivière, où Mamadou Yaya avait l’habitude d’aller se baigner très souvent. Mais jusqu’à ce mercredi soir, l’enfant reste introuvable, au grand désarroi de son père, Boubacar Biro Diallo.

« Mon fils est sorti après avoir pris le repas de midi. D’habitude, s’il sort, il revient toujours avant la prière de 19 heures. Donc, puisqu’il n’est pas revenu ce jour, je me suis dit qu’il y a peut-être quelque qui lui est arrivé. C’est ainsi qu’on s’est mis à sa recherche. Mais, c’est seulement le mardi matin qu’on a retrouvé ses chaussures et sa chemise au bord de la rivière.

Depuis, les recherches se poursuivent en collaboration avec la Croix-Rouge et le service de protection civile. Mais ce mercredi encore, tout comme hier, les recherches sont restées vaines. Tout le monde a quitté les lieux pour reprendre les recherche demain jeudi », a témoigné le père de l’enfant, espérant que le corps de son enfant sera retrouvé demain pour qu’il puisse l’enterrer.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin