Mandiana : kidnappé et transféré au Mali, Oumar Condé s’échappe et raconte

C’est une émouvante histoire qu’a vécu Oumar Condé, un garçonnet qui vivait avec son papa au quartier ENTAG, dans la commune de Matoto, à Conakry. Victime d’enlèvement depuis deux ans, il a pu fausser compagnie à ses ravisseurs au Mali et se trouve aujourd’hui en Guinée. Dans la journée d’hier, mercredi 29 juillet 2020, Oumar Condé a raconté son aventure au correspondant de Guineematin.com basé la préfecture de Mandiana.

Selon Oumar Condé, revenu du Mali le mardi, 28 juillet, c’est dans la forêt classée d’ENTAG, à Conakry, qu’il s’est rendu avec deux autres garçons pour chasser les oiseaux. C’est là qu’Oumar Condé, Sékou Kéita et son petit frère sont tombés sur quatre (4) individus qui réussiront facilement à les enlever en 2018.

« Mon père s’appelle Mohamed Condé, vendeur de pièces détachées à Conakry. Ma mère s’appelle Fanta Condé et réside à Kissidougou. On était au nombre de 3 enfants, entrain de faire la chasse des oiseaux à ENTAG, un quartier de Conakry. Après, 4 personnes qu’on ne connaissait pas sont venues nous prendre pour nous introduire de force dans un véhicule noir. Après, en cours de route, ils nous ont donnés des produits pharmaceutiques. Mais moi, je n’ai pas pris ce médicament. On nous a envoyés au Mali. Un jour, ils ont oublié de condamner le véhicule en partant manger. C’est ainsi que j’ai pu sortir. Ensuite, j’ai escaladé la cour de la concession pour m’enfuir. Je suis parti de village en village. Un jour, un militaire Guinéen qui est allé là-bas a appris ma présence et les circonstances qui m’ont conduit au Mali. C’est comme ça je suis venu en Guinée. »

Pour sa part, le Sergent Larios Condé, militaire en service au poste frontalier entre la Guinée et le Mali, précisément Tiniény, dans la sous-préfecture Mörödou, a expliqué comment il a pu ramener Oumar Condé en Guinée. « C’est dans mes promenades dans les village maliens, précisément à Kabaya, que j’ai vu ce petit. Il m’a dit qu’il est du quartier ENTAG. Moi aussi, je suis de ce quartier de Conakry. Aussitôt, j’ai commencé les négociations pour ramener Oumar Condé en Guinée. Mais, ce que les autorités Maliennes ont exigé, c’est de donner l’enfant à ses parents main à main parce que l’enfant a fait plus de 2 ans là-bas », a expliqué le militaire.

Oumar Condé et le Sergent Larios Condé ont bougé de Mandiana hier, mercredi 29 juillet 2020, et sont en route pour Conakry.

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS