Mariama Baïlo Bah, sœur d’Ousmane Bah

Un jeune ferrailleur s’est donné la mort dans la nuit d’hier à aujourd’hui, jeudi 30 juillet 2020, à N’Diôlou, au quartier Tata 2, dans la commune urbaine de Labé. Ousmane Bah s’est pendu nuitamment à son domicile alors qu’il était sous l’effet de l’alcool, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la préfecture.

Selon des informations recueillies au près des parents de la victime, c’est tard la nuit que le ferrailleur a décidé de mettre fin à ses jours. Mariama Baïlo Bah, sœur d’Ousmane Bah, a raconté ce dont elle a été témoin. « C’est aux environs de 2 heures du matin que mon jeune frère m’a bipé. Je l’ai rappelé immédiatement. Il m’a dit d’aller l’à où il loge, à quelques mètres seulement de mon domicile. Il m’a dit au téléphone qu’il a mal au niveau de son corps, qu’il pense être victime d’un mauvais sort. Je suis sortie en sursaut. Je l’ai trouvé au niveau de sa terrasse. Mais quand je suis venue vers lui, il m’a dit autre chose. Il m’a dit que quand il dort, il ne voit que notre papa et notre maman dans ses rêves. Il m’a dit de lui donner de l’argent, qu’il a envie d’aller en aventure. Il se faisait tard, il criait. J’ai tenté de le calmer, mais il ne s’arrêtait pas. Entre-temps, il m’a demandé d’aller sortir ma moto, mais je ne voulais pas. Comme j’ai vu qu’il s’était porté volontaire pour aller le faire, je suis partie faire sortir la moto. A mon retour, j’ai trouvé une fille arrêtée dans la cour. Dès que je suis venue, j’ai entendu mon petit frère dire à la fille de foutre le camp. On est resté à deux. Puis, il m’a demandé d’aller me coucher mais j’ai refusé par ce qu’il était dans un mauvais état », a expliqué la sœur de la victime.

Poursuivant, Mariama Baïlo Bah a fait savoir que son jeune frère est allé chercher un couteau pour se trouver une corde. « Il est rentré dans sa chambre et est ressorti avec un couteau. J’ai cru qu’il était sorti pour me tuer. Mais, il a contourné la maison pour aller couper une corde pour tenter de se pendre avec. Je me suis jetée sur lui et on est tombé à terre. Quand je me suis relevée, j’ai couru pour aller chez un de nos voisins, un militaire, pour demander du secours. Mais, il était absent. Dès que je suis revenue, j’ai trouvé qu’il a déchiré une partie du rideau de sa porte et s’est pendu avec au niveau de sa terrasse… ».

Elhadj Boubacar Diallo, chef du quartier Tata 2

Informées du drame, les autorités locales et les services de sécurités et ceux de la santé se sont rendus sur les lieux. Elhadj Boubacar Diallo, chef du quartier de Tata 2, a fait savoir que la jeune fille qui était avec Ousmane Bah est entre les mains de la gendarmerie pour les enquêtes. « J’ai été informé par le chef secteur de Yérandé. J’ai directement appelé le commissaire central et le maire de la commune. Après l’autopsie du médecin légiste, le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional. D’après les informations que j’ai reçues auprès des voisins, Ousmane Bah était sous l’effet de l’alcool. Il était avec une fille dans la chambre. Cette dernière se trouve actuellement dans les mains de la brigade de recherche de la gendarmerie pour approfondir les enquêtes », a-t-il fait savoir.

On apprend que le défunt sera inhumé ce jeudi, 30 juillet 2020, au cimetière de Yérandé après la prière de 16 h 30.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin