Comme annoncé précédemment, les fidèles musulmans de Guinée ont célébré ce vendredi, 31 juillet 2020, la Tabaski, la plus grande fête musulmane. A cette occasion, de nombreuses personnes se sont rassemblées dans et aux alentours de la mosquée sénégalaise de Conakry, située dans la commune de Kaloum, pour faire la prière de l’Aïd. Dans son sermon, l’imam de cette mosquée, Elhadj Aboubacar Camara, a parlé notamment de la crise sanitaire liée au coronavirus qui secoue le pays. Il a appelé les Guinéens au respect strict des gestes barrières permettant de mettre fin à la propagation de la maladie.

Elhadj Aboubacar Camara, imam de la mosquée Sénégalaise de Kaloum

« Nous remercions Dieu de nous avoir gratifié de ce jour de l’Aïd El Kebir. C’est un grand jour pour toute la communauté musulmane du monde. Comme vous le savez, cette année, le monde vit une grave crise liée à la pandémie du coronavirus. Mais exceptionnellement, le secrétaire général des Affaires religieuses à travers la direction communale des Affaires religieuses de Kaloum, nous a donné l’autorisation de prier en groupe, nous en sommes heureux. Nous remercions Dieu pour ce bienfait.

Comme vous le savez, cette pandémie a affligé beaucoup de familles, beaucoup en sont morts. Nous prions Dieu qu’il accueille leurs âmes au paradis. Actuellement, plusieurs autres compatriotes sont alités dans les hôpitaux. Nous prions Dieu de leur permettre de recouvrer leur santé. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une difficulté majeure liée à cette pandémie. Donc, nous vous invitons tout le monde à respecter les mesures de distanciation sociale, de procéder toujours au lavage des mains et le port des masques », a-t-il exhorté.

Le leader religieux a prôné aussi le pardon et l’amour du prochain en Guinée. « Nos parents qui sont décédés nous ont légué un certain nombre de conseils. Ils nous ont demandé de respecter les aînés, de s’aimer entre nous. Le prophète Mohamed (PSL) a aussi donné des conseils dans ce sens. Il a dit : que vous soyez chinois, que vous soyez sénégalais, français ou guinéens, vous êtes des êtres humains, vous appartenez à la même religion, la religion musulmane, donc vous devez tous vous aimer et accepter. Lorsqu’un frère te fait du mal, il faut lui pardonner. Nous invitons donc tous les Guinéens au pardon et l’amour du prochain », a conseillé Elhadj Aboubacar Camara.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin