Comme chaque année, la célébration de l’Aïd Al Adha (le vendredi 31 juillet 2020) a été une occasion de grande mobilisation des citoyens. Ce qui entraîne quelques fois des accidents dans la circulation routière. A part les services de sécurité, les centres hospitaliers sont les endroits où on comptabilise ces cas. C’est l’exemple de l’hôpital de l’amitié Sino-Guinéenne de Kipé où deux accidentés graves ont été reçus, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui y était hier, samedi 1er août 2020.

Asmaou Barry, infirmière d’Etat et surveillante en service aux services des urgences de l’hôpital Sino-guinéen de Kipé

Selon madame Asmaou Barry, infirmière d’Etat et surveillante aux services des urgences de l’hôpital Sino-guinéen de Kipé, son service a notifié deux cas d’accidents le jour de la fête. Même si les victimes sont toujours en vie, elles portent de graves blessures, a-t-elle laissée entendre. « On a reçu deux cas d’accidents de la circulation hier, tous liés à des engins à deux roues, c’est-à-dire des motos. Le premier cas est un enfant de 5 ans, qui a été reçu pour comotion-cérébrale sans plaie intracraniènne. Cet enfant a été percuté par un motard qui roulait à vive allure. L’enfant est toujours dans la salle de réanimation. Le second cas est un monsieur âgé de 35 ans, qui a été lui aussi reçu avec comotion-cérébrale sans plaie intracranienne. Ce cas aussi impliquait toujours une moto. Donc, ce sont deux cas d’accidents qui ont été notifiés ici », a-t-elle indiqué, déplorant les fréquents cas d’accidents impliquant des motos.

Contrairement à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé, aucun cas d’accidents n’a été notifié au Centre Mère et Enfants. Bintou Moore-Sorie, infirmière en service dans cet hôpital exhorte cependant les usagers de la route à la prudence. « Heureusement, aucun cas d’accident n’a été notifié au Centre Mère et Enfants. Puisque la fête se poursuit, je demande aux usagers de la route d’être prudents. Aux conducteurs d’engins, je demande de rouler avec modération. Aux parents, je leur conseille de prendre soin de leurs enfants. Très souvent, ce sont les enfants qui sont victimes d’accidents. Donc, je demande aux parents de veiller sur leurs enfants », a-t-elle conseillé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin