La famille d’Elhadj Dansa Kanté, au nom de l’ONG Hadja Penda, a offert aux populations de la commune rurale de Koumbia, une ambulance de marque Mercedes. La cérémonie de remise a mobilisé hier, dimanche 2 août 2020, au siège de la sous-préfecture, le préfet de Gaoual, Souleymane Sow, les autorités administratives et locales de Koumbia, le directeur de l’hôpital de Gaoual, Dr Bakary Théa, le Chef du centre de santé de Koumbia, Dr Marcel Dramou, le personnel sanitaire, les cadres et populations de Koumbia.

Prenant la parole, Elhadj Mamadou Dansa Kanté, l’un des petits fils de Hadja Penda dont l’ONG porte le nom, a expliqué que ce don vise à aider les populations de Gaoual en général et celles de Koumbia en particulier.

Elhadj Mamadou Dansa Kanté, représentant des donateurs

« Ce don est l’initiative de la famille de Hadja Penda Barry, une femme exemplaire et appréciée de tout le monde pour sa bravoure et sa générosité. Elle a travaillé plus de 40 ans comme matrone au centre de santé de Koumbia. Nous pensons que ce geste va en droite ligne avec son image qui était de servir et de servir les populations d’où qu’elles viennent et apporter un soulagement aux personnes en difficultés. Notre pensée va donc à elle et nous avons décidé, sous l’autorité de notre papa, Elhadj Dansa Kanté, qui est l’un des meilleurs serviteurs de ce pays, à trouver quelque chose d’utile qui puisse servir à la fois à toute la population de Koumbia », a expliqué Elhadj Mamadou Dansa Kanté.

Mais ce n’est pas tout. Ce don est suivi de la prise en charge du chauffeur, de l’entretien du véhicule et sa dotation en carburant et lubrifiant.

Visiblement heureux, le préfet de Gaoual, Elhadj Souleymane Sow, également fils du territoire, a magnifié et félicité les donateurs pour ce geste de grande portée sociale.

 

« Figurez-vous que tout Gaoual n’a qu’une seule ambulance. Et par jour, combien de femmes peuvent accoucher. Près de 100 peut être. Mais, si parmi elles, deux ou trois sont en difficulté à des endroits différents, vous vous imaginez ce qui va se passer. Si l’ambulance part chercher l’une des femmes à plus de 100 kilomètres du chef-lieu, l’autre se trouvant dans les mêmes conditions et d’une localité aussi lointaine et opposée est livrée à la merci du hasard. Généralement, si l’accouchement se complique, cette dernière risque de perdre la vie parfois avec le bébé. Donc, l’arrivée de cette ambulance équipée et moderne est un véritable ouf de soulagement pour les autorités et populations de notre préfecture. Koumbia continue de donner l’exemple dans les bonnes initiatives de développement. Il n’y a pas longtemps, pendant le mois de Ramadan, Elhadj Kanté était là, au nom de la diaspora, pour apporter de vivres aux plus nécessiteux. En ma qualité de premier responsable de la préfecture de Gaoual, et au nom du gouvernement, nous remercions et encourageons très sincèrement les donateurs. Nous vous demandons de leur faire des prières et des bénédictions autant de fois que vous le pouvez », a dit le préfet de Gaoual.

S’adressant aux bénéficiaires, Elhadj Souleymane Sow, a demandé que cette ambulance soit utilisée pour la bonne cause. Elle ne doit ni transporter de passager, ni des bagages, encore moins de cadavres ; mais, des malades. Elle est là pour sauver des vies, a précisé le préfet.

Pour sa part, Mamadou Touré, le premier vice-maire de Koumbia, a, au nom de du maire de la commune rurale, Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba, exprimé la joie et la satisfaction des populations de Koumbia, avant de traduire toute sa gratitude aux généreux donateurs. Il a promis l’utilisation à bon escient de ce moyen de déplacement, doté d’une civière démontable, pour aider et sauver les malades en difficulté.

La cérémonie a pris fin par la remise des clés de l’ambulance au Chef du centre de santé, Dr Marcel Dramou.

A rappeler que la commune a annoncé aux participants sa décision de rembourser les frais portuaires qui s’élèvent à près de 25 millions de francs guinéens.

De Koumbia, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin