Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, la Coalition Démocratique pour le Changement dans la Continuité (CODECC) a annoncé hier, lundi 03 août 2020, que le président Alpha Condé sera son candidat à la prochaine élection présidentielle. Cette candidature à un troisième mandat est déjà dénoncée depuis plusieurs mois par les partis et mouvements sociaux membre du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC).

Dans la matinée de ce mardi, Ibrahima Diallo, le responsable des opérations du FNDC, a réitéré que sa structure (qui vient de reporter sa manifestation du jeudi prochain) annoncera bientôt des actions contre la volonté du président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir après son deuxième et dernier mandat légal.

« C’est sans surprise, c’est la confirmation de ce que tout le monde savait déjà. Le FNDC est réconforté dans son combat qu’il mène depuis plus d’un an contre la volonté d’Alpha Condé de briguer un troisième mandat à travers un coup d’État constitutionnel. L’histoire nous donne raison. A travers sa candidature à un troisième mandat, Alpha Condé met à l’eau les 40 ans de combat pour l’alternance démocratique en Guinée qu’il revendique. Il passe de Mandela de la Guinée à Compaoré du Burkina. Il perd respect et crédibilité en Afrique et à travers le monde et s’inscrit définitivement du mauvais côté de l’histoire. La lutte démocratique continue et les actions seront annoncées les prochains jours en Guinée et à travers le monde pour nous opposer à ce coup d’État en perspective ».

Ibrahima Diallo, responsable des opérations FNDC

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin