Bah Oury, président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée

Au cours de sa Convention d’hier, lundi 03 juillet 2020, au Jardin 2 octobre, la Coalition Démocratique pour le Changement dans la Continuité (CODEEC) a annoncé son soutien à une seule candidature à la prochaine présidentielle. Et, elle a ainsi jeté son dévolu sur le président Alpha Condé (âgé de plus de 83 ans) qui est à son second et dernier mandat. Cette décision des leaders politiques proches de la mouvance présidentielle n’a pas été du goût de Bah Oury, président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG).

L’opposant pense que ces leaders, en agissant ainsi, ravalent en quelque sorte leurs vomissures. L’ancien ministre de la réconciliation nationale (du régime Lansana Conté) estime que ce comportement est un reniement de l’histoire de la Guinée. Il l’a dit lors d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com qui l’a joint au téléphone ce mardi.

« Ce qui est déconcertant, la plupart des leaders qui se sont prononcés sont des personnes qui, hier, émargeaient au niveau de l’Opposition et qui montaient dans des véhicules, haranguaient des foules pour dire, jamais de 3ème mandat. Au cours du parcours, ils sautent de ces véhicules pour monter dans le cortège présidentiel pour dire vive le 3ème mandat. C’est désolant, le spectacle que cela donne au pays parce que ça amène la population à perdre confiance en ces acteurs politiques qui montrent que leurs seules motivations, c’est de courir à coups de privilèges et des intérêts personnels. C’est un reniement de l’histoire de la Guinée, cet aveuglement pour confisquer et perpétuer un pouvoir qui a perdu sa légitimité. Ceux et celles qui s’engagent dans cette aventure, libre à eux de le faire ; mais, tôt ou tard, ils rendront compte à l’histoire et au peuple de Guinée », a prédit Bah Oury.

Propos recueillis et décryptés par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin