La révision exceptionnelle des listes électorales a pris fin hier, lundi 03 août 2020, sur l’ensemble du territoire guinéen. L’heure est désormais au bilan de ces deux semaines de travaux, organisés en prélude à la présidentielle du 18 octobre prochain. Et ce bilan est loin d’être satisfaisant en termes de mobilisation des électeurs à Sanoyah, localité relevant de la sous-préfecture de Manéah, dans la préfecture de Coyah, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après 15 jours de travaux, Amara Camara, vice-président de la CAERLE Nº 2147 du quartier Sanoyah rails dispensaire, et ses collaborateurs, ont plié bagages ce lundi. Ils bouclent cette opération avec la satisfaction de n’avoir pas enregistré d’incidents sur le terrain, mais déplorent le faible engouement autour de cette révision des listes électorales.

« Globalement, les travaux se sont bien passés. Il n’y a pas eu d’incidents entre les citoyens et nos agents. Mais, notre constat est que le taux de participation des électeurs est très faible. Au début de l’opération par exemple, on n’avait que 2 à 4 personnes par jour. C’est vers la fin que les gens sont venus un peu parce qu’on a pu avoir parfois 30 voire 40 personnes recensées par jour ces derniers jours. Ce qu’il faut retenir donc, c’est que les gens ne se sont pas intéressés à l’opération parce que ce ne sont pas seulement les 2 millions et quelques électeurs retirés du fichier électoral qui étaient concernés par ce recensement. Et moi, j’ai estimé que cela est dû à un manque de communication dans les partis politiques », a dit Amara Camara.

Le bilan est le même au quartier Sanoyah Km36. Là aussi, le nombre de citoyens enrôlés est loin des attentes, confie Yakouba Keïta, le président de la CAERLE Nº 2145 située dans cette localité. « En résumé, il faut dire qu’il n’y a pas eu d’engouement lors du recensement de cette année. Parce que la majorité des électeurs est déjà recensée, et ceux qui sont concernés de cet autre enrôlement ne se sont pas trop intéressés aussi au processus.

C’est pourquoi, après deux semaines de travaux, nous sommes à moins de 200 personnes enrôlées dans le secteur marché. A part le faible engouement, nous n’avons rencontré aucun problème majeur sur le terrain. Le matériel était au complet et en bon état. Nos opérateurs de saisie aussi n’ont pas rencontré de difficultés qui entravent leur travail », a confié le premier responsable de cette commission administrative d’établissement et de révision des listes électorales.

A noter que cette opération s’achève pendant que certains membres des CAERLE de la sous-préfecture de Manéah réclament encore la première tranche de leurs primes, qu’ils devaient normalement recevoir en fin juillet dernier.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin