Des policiers arrêtent un homme lors d’une manifestation contre le projet de 3ème mandat d’Alpha Condé, à Conakry, en Guinée, le 14 novembre 2019

A l’occasion d’une manifestation tenue en février dernier à Dixinn Casse, des accrochages ont eu lieu entre policiers et jeunes manifestants. Par la suite, Abdoulaye Conté, alias Gilbert, soudeur de profession, sera mis aux arrêts pour, dit-on, avoir injurié des policiers qui auraient aspergé excessivement du gaz lacrymogène dans son atelier. Jugé au tribunal de Dixinn pour outrage à agent et injures publiques dans la journée d’hier, lundi 03 août 2020, Gilbert a été reconnu coupable et condamné à 5 mois de prison, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La jeune Abdoulaye Conté, âgé de 28 ans, a comparu à la barre pour répondre des faits d’outrage à agent et injures publiques contre les forces de l’ordre. Selon nos informations, c’est au cours d’une manifestation, tenue le 13 février 2020, à la Casse de Dixinn, que Gilbert a eu des démêlées avec les agents. Face au gaz lacrymogène utilisé par les policiers, des enfants auraient eu un malaise, explique le prévenu. Il s’en suivra un face-à-face tendu et des échanges de propos peu catholiques. Abdoulaye Conté sera arrêté et mis sous mandat de dépôt le même jour pour s’en être pris verbalement aux policiers.

Appelé à la barre, le jeune soudeur a reconnu les faits mais dit avoir agi sous l’effet de la colère et de l’alcool. « Lorsque les agents sont venus ce jour, ils ont jeté des grenades lacrymogènes au niveau de l’atelier où nous étions assis. Tout le monde a pris la fuite. Il y a des enfants qui sont tombés sous l’effet du gaz lacrymogène. C’est ainsi que les jeunes qui étaient sur les lieux sont venus secourir les enfants. Dès qu’on a fini d’évacuer les enfants, nous sommes allés dans la rue pour les injurier. Mais, moi, c’est sous l’effet de l’alcool que j’ai proféré ces injures. J’étais en état d’ivresse », a-t-il laissé entendre.

Dans ses réquisitions, le procureur Daouda Diomandé va demander au tribunal de retenir Abdoulaye Conté dans les liens de la culpabilité des faits d’outrage à agent et injures publiques. Pour la répression, il va solliciter la condamnation du prévenu à 6 mois de prison ferme.

Dans sa décision, le tribunal va déclarer Abdoulaye Conté coupable. Il sera condamné à 5 mois de prison ferme. Ayant déjà passé 5 mois et 3 semaines en détention, Gilbert va rentrer à la maison.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin