Comme partout en Guinée, l’examen du Certificat d’Etudes Élémentaires (CEE) a démarré ce mercredi, 05 août 2020, dans la préfecture de Boké. La cérémonie de lancement a eu lieu à ‘école primaire Boké centre en présence des autorités éducatives et administratives dans le strict respect des gestes barrières, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Hassane Sanoussy Camara, préfet de Boké

La cérémonie de lancement des épreuves de l’examen d’entrée en 7ème année a été présidée par le préfet de Boké. Dans son intervention, Hassane Sanoussy Camara a invité les candidats à faire preuve de sérieux tout en respectant les gestes barrières contre la pandémie du Covid-19. « Les enfants, cette année vous avez étudiez dans des conditions que nous savons et c’est la présence du COVID19. Mais de toute façon, nous savons que l’IRE et la DPE ont mis tout en œuvre pour que vous étudiiez dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, c’est le jour J et c’est la tolérance zéro. Je vous prie de faire attention, si non dès qu’on vous prend, on vous fait sortir et vous avez fait une année pour zéro. Écrivez ce que vous connaissez et si vous ne connaissez pas, attendez la prochaine épreuve. Donc, au nom du président de la République, au nom du gouverneur, je vous souhaite bonne chance », a dit le préfet.

Moriba Sidibé, inspecteur régional de l’éducation de Boké

Pour sa part Moriba Sidibé, l’inspecteur régional de l’éducation de Boké, est revenu sur les statistiques avant d’évoquer la prise en compte des mesures barrières. « Au compte de la préfecture de Boké, nous avons 12 800 candidats, dont 5 933 filles, au niveau de l’enseignement général ; et 774 candidats, dont 256 filles, au Franco-arabe. Nous avons 51 centres pour 474 salles et 948 surveillants. Partout au niveau de la préfecture, toutes les mesures sont prises pour un bon déroulement de ces examens. Les mesures barrières aussi sont tenues en compte, on a des kits devant toutes les salles. Les enfants portent tous des masques et la distance de sécurité est maintenue », a indiqué Moriba Sidibé.

Mamoudou Baldé, candidat

Au compte de la première épreuve les candidats ont été évalués en Rédaction. A la fin de l’épreuve, Mamoudou Baldé s’est dit confiant. « Pour moi ça va. On nous a demandés de raconter ce que nous avons fait pendant les trois mois que nous avons passés à la maison à cause du coronavirus. Quand même, j’ai pu écrire et j’ai demandé à certains amis aussi qui ont dit que ça s’est bien passé. Donc si ça continue comme ça, on a l’espoir. Je souhaite bonne chance à tous les candidats ».

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin