Oumar Sylla, Foniké Menguè, entouré de ses avocats, au tribunal de Dixinn

Après plusieurs heures de débats, le procès d’Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable des antennes et des actions du FNDC, a été renvoyé au 13 août prochain. C’est la décision prise par le tribunal correctionnel de Dixinn, devant lequel ce procès s’est ouvert ce jeudi, 06 août 2020.

L’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé retourne donc en prison en attendant toujours d’être fixé sur son sort, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Ses avocats ont sollicité la remise en liberté de l’activiste de la société civile pour qu’il puisse rentrer chez lui et revenir la semaine prochaine pour la suite des débats, mais en vain. Le tribunal a décidé que Foniké Menguè retourne à la maison centrale de Conakry, où il est détenu depuis le 24 avril dernier.

Poursuivi pour « menaces notamment de violence ou de mort par la mise à la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique ; communication et divulgation de fausses informations », Foniké Menguè a rejeté les faits mis à sa charge.

A la barre, il s’est présenté comme étant un prisonnier politique, arrêté et incarcéré tout simplement parce qu’il s’est opposé au projet de troisième mandat du président Alpha Condé. De son côté, le procureur a fait lecture de plusieurs propos attribués à ce haut responsable du FNDC et qui sont punis par la loi.

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com