Hamidou Barry, président du Parti Citoyen pour la Défense des Intérêts Collectifs (PCDIC)

Le RPG arc-en-ciel a officiellement désigné Alpha Condé pour porter sa voix à la prochaine élection présidentielle du 18 octobre prochain. Hamidou Barry, président du parti Citoyen pour la Défense des Intérêts Collectifs (PCDIC), a invité le peuple de Guinée à empêcher à tout prix le Chef de l’Etat de faire un 3ème mandat. Il a aussi évoqué l’avenir de son parti politique notamment pour les prochaines consultations nationales. C’était à l’occasion d’un entretien accordé à un journaliste de Guineematin.com ce jeudi, 6 août 2020.

Hamidou Barry, président du PCDIC, (un parti politique membre de l’Opposition) dénonce la volonté du Chef de l’Etat, encouragé par certains de ses proches, de vouloir briguer un 3ème mandat. Pour cela, il a exhorté le peuple de Guinée, à prendre son destin en main, afin de lutter contre l’assassinat de notre jeune démocratie. « Nous sommes en train de regretter beaucoup d’actes qui sont en train d’être posés par les soi-disant démocrates qui font des revirements à 80 degrés. Parce que figurez-vous, on ne peut pas vouloir de la démocratie et s’opposer à l’alternance. Et nous avons vu le RPG originel de par le passé, qui prônait la démocratie, le pouvoir pour les jeunes, pour les femmes et puis, l’alternance démocratique. On a vu même le professeur Alpha Condé qui disait que si les gouvernants refusent de céder le pouvoir, que les opposants n’auront autre choix que de recourir par la voix des armes. Donc par rapport à cet état de fait, si c’est le même qui est au pouvoir aujourd’hui, qui pendant près de 10 ans refuse de céder ou passer la main à une autre personne, nous regrettons cela. Nous condamnons aussi la façon dont les militants de la 25ème heure, qui sont les transfuges du RPG arc-en-ciel, qui sont là dans l’unique but d’enfoncer le pays davantage et qui foulent au sol les valeurs de notre République. Par rapport à ça, nous devons non seulement nous indigner ; mais, devons passer par tous les moyens légaux que la constitution nous confère, pour empêcher cette forfaiture qui est celle d’octroyer à vieillard, un octogénaire une présidence à vie. Donc par rapport à ça, nous pensons que cet appel sera suivi par l’ensemble de la population guinéenne, afin de faire en sorte que le principe d’alternance s’applique dans notre pays », a-t-il dit.

S’agissant des prochaines élections présidentielles, Hamidou Barry a conditionné la participation de son parti par la non-participation de l’actuel locataire du palais Sékhoutoureya. « Le débat n’est pas par rapport à notre participation aux élections présidentielles ou pas. Parce que figurez-vous, la vocation de tout parti politique est de competir aux élections par la voix démocratique. Mais, le problème qui se pose aujourd’hui et qui doit nous interpeller tous, c’est le fait que monsieur Alpha Condé ait changé une constitution, avec de graves troubles, dans seul but de s’octroyer une présidence à vie. Est-ce qu’il faut aller avec lui à ces élections ? Nous nous pensons, que participer à ces élections est vraiment responsable pour nous, à partir du moment où si Alpha Condé partait de la plus belle des manières. Parce qu’il a juré sur une constitution par deux fois ; donc, on ne va plus lui permettre de se représenter à nouveau. Donc si c’est par rapport à cet angle-là, nous pensons participer à ces élections, pour consolider les acquis de notre jeunesse démocratie. Et, nous pensons que notre message est suivi par l’entièreté de la jeunesse guinéenne. Donc, si monsieur Alpha Condé aujourd’hui, renonce à se présenter à ces élections qui pointent à l’horizon, nous ne voyons pas pourquoi nous n’allons pas participer. Mais, participer déjà avec une personne qui a cautionné une violation, une bavure, c’est l’accompagner dans cette bavure », a tranché le président du PCDIC.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin