Madame Fatoumata Diaraye Dialle, cheffe cellule préfectorale contrôle de qualité et norme de Labé

Les 4 962 casiers de jus de marque Planète périmés, saisis le 23 juillet 2020 par la Cellule Préfectorale de Contrôle de Qualité et Norme de Labé, ont disparu du magasin dans lequel ils étaient placés sous scellés en attendant l’incinération, rapporte un correspondant de Guinéematin.com en Moyenne Guinée.

Rencontrée dans son bureau dans la matinée de ce vendredi, 07 août 2020, la cheffe de la Cellule Préfectorale de Contrôle de Qualité et Norme de Labé, madame Fatoumata Diaraye Diallo, a expliqué à Guineematin.com que ce stock de marchandise prohibée et impropre à la consommation a été incinéré loin des regards indiscrets de la presse locale.

« Nous n’avons pas voulu que le stock soit remmené à Conakry, parce que notre service est représenté à Labé ici. Nous avons préféré faire incinérer ici et remettre le procès-verbal au commerçant pour qu’il le présente à Conakry en vue de se faire rembourser », a-t-elle déclaré.

A la question de savoir pourquoi son service a dérogé à la tradition de faire l’incinération des marchandises périmées saisies en présence de la presse, la cheffe de la Cellule et ses deux collaborateurs qui étaient présents lors de notre entretien n’ont pu apporter aucune réponse claire.

Dans un premier temps, ils ont voulu faire croire que c’est à Chérif, l’agent commercial des jus Planète à Labé, de nous donner des informations sur cette activité supposée être menée par la Cellule Préfectorale de Contrôle de Qualité et de Norme.

Rien aussi ne prouve que les autres services qui devaient être associés à une activité d’incinération de marchandises périmées saisies comme les autorités préfectorales et communales ont été informées de ce programme apparemment exécuté à la sauvette.

En attendant de voir clair dans cette affaire, rappelons que cette importante quantité de jus Planète périmés a été saisie au cours d’un contrôle de routine effectué par ce service spécialisé dans les magasins et boutiques de la place. La grosse prise avait fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la région parce que ce stock de produits impropres à la consommation a été retrouvé dans un magasin géré par un proche parmi les plus proches du jeune politicien, Mamadou Dian Gadjiko, secrétaire fédéral des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) du ministre Mouctar Diallo.

« Ces jus n’ont pas été saisi avec moi. Ils ont été retrouvés dans un magasin appartenant aux gens des jus Planète. Ils ont leur représentant à Labé qui ne soit pas moi. Il s’appelle chérif. C’est d’ailleurs un agent commercial qu’ils ont envoyé ici » avait précisé le jeune politicien de la mouvance présidentielle.

C’est au moment où l’opinion locale continuait à s’interroger sur la vraie identité de celui qui se cache derrière ces produits périmés, que des observateurs de la rédaction régionale de Guineematin.com ont constaté la disparition du stock saisi du magasin dans lequel il était supposé être placé sous scellé.

Qu’est-ce qui prouve encore qu’il s’agit bien de 4.962 casiers de jus Planète et non 200 ou 50 seulement ? Le stock n’a-t-il pas été reconditionné et réintroduit dans le circuit commercial ? On ne sait jamais avec le guinéen qui ne recule devant rien face à l’argent.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin