Le coronavirus continue sa propagation dans la commune urbaine de Labé. Après les six (06) cas positifs enregistrés parmi le personnel soignant, un nouveau cas vient d’être enregistré parmi les prisonniers de la maison centrale de Labé. L’annonce en a été faite par le directeur régional de la santé hier, jeudi 06 août 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon les informations reçues auprès des autorités sanitaires, c’est un prisonnier transféré de Pita pour la maison centrale de Labé qui a été testé positif au coronavirus.

Dr Mamadou Houdy Bah, Directeur régional de la santé de Labé

C’est ce qu’a laissé entendre Dr Mamadou Houdy Bah, directeur régional de la santé de Labé. « C’est effectif, nous venons d’enregistrer un nouveau cas de COVID-19 à Labé. Et c’est parmi les prisonniers de la maison centrale de Labé que ce cas a été enregistré. Selon le régisseur, ce prisonnier est venu de Pita le 27 juillet 2020, après avoir été jugé et reconnu coupable de vol par le tribunal de première instance de Pita. Il a été condamné à trois mois de prison ferme. Mais comme à Pita actuellement, il n’y a pas une prison où détenir ces condamnés, il a été transféré à Labé. C’est ce jeudi, 06 août 2020, qu’il a présenté des douleurs, mais comme actuellement il y a un médecin de l’ONG Terre des Hommes qui est en train de faire des consultations pour tous les prisonniers, c’est dans ça qu’il a été repéré et envoyé à l’hôpital régional de Labé. C’est de là qu’il a été soumis à un test de COVID-19 et son test était positif », a expliqué Dr Bah.

Parlant de ce qui a été fait pour la prise en charge de ce cas positif, le directeur a apporté des précisions. « Il a été isolé pour le moment à la maison centrale par ce qu’on n’a pas où le garder par ce qu’on ne peut pas assurer sa sécurité. Il est prévu de le transférer pour Conakry, car il y a un centre de prise en charge à ce niveau. Mais pour éviter de faire trop de voyage, on va retarder un peu son transfèrement, le temps pour nous de tester tous les autres prisonniers de la maison centrale pour voir si on peut en trouver d’autres. Par ce que vous n’êtes pas sans savoir qu’ils vivent là-bas dans une promiscuité… ».

Il faut rappeler que ce prisonnier s’ajoure aux six autres cas positifs enregistrés à Labé depuis la mise en place du Centre de Traitement Epidémiologique CT-EPI de Labé, le 27 juillet dernier.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin