« Il m’a pris comme gardien avec un salaire mensuel. Après ça, les travaux ont été arrêtés sur son chantier pendant 8 mois. Entre-temps, je suis allé faire 2 mois à Guéckédou. A mon retour, un jour, il m’a appelé et m’a dit d’aller au magasin. Quand je suis allé le trouver sur les lieux, il m’a dit que ses briques et son ciment ont été volés. Il m’a demandé si c’est moi qui les ai pris, je lui ai répondu que c’est bien moi qui ai pris ses matériaux… ».

Koulako Sandouno, marié et père de 6 enfants, a été jugé le mardi dernier, 04 août 2020, au tribunal de première instance de Mafanco. Reconnu coupable d’abus de confiance, il a été condamné à un an d’emprisonnement et au paiement de plusieurs millions de francs, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Le prévenu était en détention préventive depuis le 1er avril 2020, suite à son arrestation dans une affaire de vol de matériaux de construction, dont il est accusé. A la barre, il a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés par le plaignant, nommé Cheick Baba.

« Monsieur Cheick Baba est un collaborateur de longue durée. Depuis 6 ans, on travaille ensemble. Il a acheté un terrain à Sanoyah, où j’habite. Il a acheté des matériaux de construction et a commencé à travailler sur son domaine. Un jour, il m’a envoyé dans son magasin où sont stockés ses matériaux, il m’a confié le magasin. Il m’a pris comme gardien avec un salaire mensuel. Après ça, les travaux ont été arrêtés sur son chantier pendant 8 mois. Entre-temps, je suis allé faire 2 mois à Guéckédou. A mon retour, un jour, il m’a appelé et m’a dit d’aller au magasin. Quand je suis allé le trouver sur les lieux, il m’a dit que ses briques et son ciment ont été volés. Il m’a demandé si c’est moi qui les ai pris, je lui ai répondu que c’est bien moi qui ai pris ses matériaux. Après, il m’a dit de l’accompagner quelque part. Il m’a pris dans sa voiture pour me conduire à la gendarmerie. A la gendarmerie également, j’ai reconnu que c’est moi qui ai pris les matériaux de construction de monsieur Baba. C’est ainsi qu’on m’a arrêté et on m’a conduit à la maison centrale », a expliqué monsieur Koulako Sandouno.

Après les aveux du prévenu, la partie civile a réclamé le paiement de 21 740 000 francs guinéens, représentant la valeur des objets volés, mais aussi le paiement des dommages et intérêts. De son côté, le procureur a demandé au tribunal de « condamner monsieur Koulako Sandouno à un an de d’emprisonnement » et d’apprécier la réclamation de la partie civile liée aux dommages et intérêts.

Dans son verdict, le juge Mohamed Lamine Camara a condamné le prévenu à un an d’emprisonnement et au paiement d’un million de francs guinéens d’amende. Il a ordonné également à Koulako Sandouno le paiement des 21 740 000 francs à titre principal et 5 millions de francs à titre de dommages et intérêts.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineemtin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin