Une femme d’une trentaine d’années, venue du secteur Boulandéya, dans la sous-préfecture de Kolenté, s’est rendue dans la ville de Kindia hier, vendredi 7 août 2020, à la recherche de l’aide face aux violences conjugales dont elle est souvent victime. Elle accuse son mari de l’avoir violemment battue, la blessant à l’aide d’une lame à plusieurs endroits, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Selon la dame, Mama Sayon Sylla, il y a un an qu’elle s’est remariée à Labou Mély Soumah, suite au décès de son premier mari. Mais, au bout de quelques temps, sa relation avec son nouvel époux est devenue compliquée. « Comme je suis veuve, on était d’accord que je reste chez mes parents. Mais, ça fait longtemps, il ne me prenait plus en charge. Mais, malgré tout, j’ai toujours assuré mon devoir de femme, même en étant chez mes parents », soutient cette jeune dame.

Mais, le véritable problème, ajoute-t-elle, ce sont les violences dont elle est souvent victime de la part de son mari. Selon elle, la dernière en date a eu lieu la semaine dernière, lorsque Labou Mély Soumah est venu la trouver dans sa chambre pour la battre et la blesser à l’aide d’une lame. « Pour la première fois, il est venu chez moi, il a trouvé que j’étais dans ma chambre avec mon enfant. Mais, comme je savais son intention, je suis partie appeler un voisin pour être témoin. Je les ai laissés avec l’enfant et je suis partie rester auprès de ma mère jusqu’à ce qu’il soit parti. Mais, cette fois, il est venu me trouver seule dans la chambre. Il a cassé la porte et s’est introduit dans ma maison avec un bois. Il a dit : aujourd’hui, je vais te tuer. C’est ainsi qu’il s’est attaqué à moi. Dès que j’ai commencé à crier, il a pris le sous-vêtement que j’avais, il l’a mis dans ma bouche. Ensuite, il s’est servi d’une lame pour me blesser dans le dos et sur d’autres parties du corps », a expliqué Mama Sayon Sylla.

Selon la dame, personne de la localité n’ose reprocher son mari à plus forte raison lui dire d’arrêter de la violenter. C’est pourquoi, elle a décidé d’aller saisir le tribunal de première instance de Kindia pour demander de l’aide afin de sortie de cet « enfer ».

Affaire à suivre !

De Kindia, Mohammed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tel: 628518888

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin