Alpha Mamadou Pathé Diallo

Depuis plus de cinq (5) ans, Alpha Mamadou Pathé Diallo est malade. Ce jeune de 35 ans souffre d’une insuffisance rénale. Le peu de moyens avec lesquels il faisait le commerce ont été complètement engloutis dans ses différents traitements médicaux qui ne lui ont malheureusement pas permis de recouvrer sa santé. Par la force des choses, Alpha Mamadou Pathé Diallo est aujourd’hui un indigent, très malade. Il vit à Conakry et compte sur l’aide pour espérer bénéficier de soins plus appropriés…

Selon des informations confiées à un journaliste de Guineematin.com qui est allé à sa rencontre ce weekend, Alpha Mamadou Pathé Diallo n’imaginait pas être surpris par cette maladie. C’était un jeune homme valide, très courageux et qui faisait de son mieux pour vivre à la sueur de son front. Avec son petit commerce, il avait même réussi à se marier et à fonder une petite et heureuse famille. Malheureusement, il a été rattrapé par une maladie très éprouvante et dont le traitement n’est quasiment pas disponible en Guinée. Aujourd’hui, Alpha Mamadou Pathé Diallo traine une « insuffisance rénale ». Et, les médecins lui recommandent un remplacement des reines. Mais, cette opération n’est pas possible actuellement en Guinée.

« Cette maladie a commencé chez moi par des maux de ventre. C’était très douloureux. Et, ces douleurs atroces étaient souvent suivies de nausée. En ce moment, j’étais à Sengo (une localité de la Guinée, située vers la frontière avec la Côte d’Ivoire) où je faisais le commerce. Mais, quand les douleurs ont persisté, j’ai quitté Sengo pour Dabola. Là, je suis resté un bout de temps pour des soins. Ensuite, on m’a dit de venir à Mamou. Là-bas (à Mamou) aussi, je suis resté un bon moment à subir des soins. Mais, la situation ne s’améliorait toujours pas. Finalement, les médecins m’ont référé à Conakry pour des soins plus appropriés. Et, depuis que je suis venu à Conakry, ça a fait 4 ans maintenant que je pars régulièrement à Donka. Jusqu’à présent, ça ne va pas. Les médecins m’ont dit qu’il faut impérativement changer les reins. Mais, pour une telle intervention, ils m’ont dit qu’il faut que je me rende en France ou aux Etats-Unis. Malheureusement, je n’ai pas les moyens. Je souffre énormément. J’ai déjà subi cinq opérations générales. Mais, ça ne va pas encore. Actuellement, je ne peux pratiquement rien faire. Je demande aux bonnes volontés de me venir en aide. J’ai déjà dépensé tout mon argent pour les différents traitements médicaux que j’ai subi. Aujourd’hui, je n’ai même pas quoi manger. Je n’arrive plus à nourrir ma famille. Et, pourtant, j’ai une femme et trois enfants à ma charge. Donc, je demande aux bonnes volontés, au gouvernement, aux institutions… de me venir en aide. J’étais commerçant avant ; mais, cette maladie m’a complètement ruiné. Je n’ai plus rien », se lamente Alpha Mamadou Pathé Diallo.

En plus des tourments qui lui sont affligés par cette maladie, Alpha Mamadou Pathé Diallo est aussi éprouvé, depuis quelques temps, aux dures réalités de Conakry en cette période de pandémie de COVID-19. A court d’argent pour payer les frais de location de la chambre qu’il partage avec son jeune frère, Alpha Mamadou Pathé Diallo est actuellement à deux doigts d’être expulsé et de devenir un sans-abri en pleine saison des pluies dans la capitale guinéenne.

« Actuellement, je suis chez mon jeune frère. Mais, lui aussi, il est dépourvu de moyens. On est même sur le coup d’une menace d’expulsion de la chambre qu’on occupe. Et, cela, parce qu’on n’arrive plus à payer le loyer. Je demande, j’implore vraiment de l’aide. Pour me rendre à Donka, aujourd’hui, je dois payer 15 000 francs (aller) et 15 000 francs pour le retour. Je dois aussi verser 25 000 à Donka pour la visite et le contrôle de ma situation. Parce que quand j’arrive à Donka, les médecins me branchent à des appareils pour filtrer le sang. Et, cette opération peut prendre jusqu’à 4 heures d’horloge. Mais, vraiment, je souffre énormément. Les pansements que vous voyez sur mon corps sont les preuves apparentes des différents traitements que je suis en train de subir à l’hôpital Donka. On m’a même implanté un appareil dans le corps afin que je puisse rester quelques temps avec les gens sans me salir », explique Alpha Mamadou Pathé Diallo.

Alpha Mamadou Pathé Diallo a urgemment besoin. Et, il est actuellement joignable au 623 77 37 71

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin