Hier, samedi 8 août 2020, l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme (APEPTG) a bouclé sa campagne de reboisement, lancée le 2 août. Cette dernière journée a fait l’objet d’une grande mobilisation des populations de Guilédji, dans le district de Madina-Guilédji, sous-préfecture de Koubia (Gaoual) où l’APEPTG, avait reçu des autorités un domaine à reboiser d’environ 15 hectares.

A la fin de cette activité, le Président de l’APEPTG, Abdallah Baldé, a exprimé sa totale satisfaction aux membres de l’ONG, aux bonnes volontés qui ont soutenu et accompagné cette campagne et surtout aux populations du district de Madina-Guilédji qui ont soutenu et participé massivement à cette campagne.

Abdallah Baldé, président de l’APEPTG

« Ce samedi 8 août, marque la fin de la campagne de reboisement initiée par l’APEPTG pour l’année 2020 à Gaoual. Convenez avec que cette campagne de reboisement, est plus qu’une réussite pour nous, puisqu’au départ et compte-tenu des moyens à notre portée, nos espoirs étaient de loin inférieurs à ce résultat atteint. C’est donc une occasion pour nous de remercier toutes les personnes physiques et morales qui ont accepté de nous accompagner. Je veux parler de ces bonnes volontés qui, malgré l’urgence sanitaire en vigueur dans le pays et les difficultés financières, ont cru en nous et accepté de nous accompagner financièrement, matériellement et moralement. Qu’elles en soient vivement remerciées. Je ne terminerai pas cette intervention de circonstance, sans saluer le courage et la perspicacité des membres de l’APEPTG. De Conakry à Kembéra en passant par la coordination des antennes de l’ONG à Koumbia, chacun des membres a tout abandonné pendant ces deux semaines pour se consacrer exclusivement à la réalisation de ce projet. Vous méritez les remerciements les plus appuyés de l’APEPTG.

C’est vrai qu’au départ, nous avons misé sur deux projets pour cette année: le reboisement de cinq hectares et le lancement d’une pépinière de huit mille plants à Souro.

Avec la réalité du terrain, finalement, l’APEPTG a pu réaliser le reboisement de 3 953 plants à Nyampiya soit 3,5 hectares en raison de 1111 plants à l’hectare et 5612 plants à Guilédji sur une superficie d’environ 4,5 hectares. Avec une particularité de la présence d’une tête de source, le Guilédjihoun, où les normes sont passées de 33 plants au cent mètres à plus de 50 plants au cent. Ce, pour traduire notre volonté de restaurer et de protéger cette source, l’unique point d’eau en saison sèche non seulement pour le bétail mais aussi pour les nombreuses familles qui l’entourent. Ce qui fait un total reboisé de 8 hectares pour l’année 2020 », a précisé le Président de l’APEPTG.

De son côté, l’imam de la Grande mosquée de Guilédji qui a fait le déplacement avec un nombre important de sages de la localité, a félicité et encouragé l’ONG à continuer ce travail de portée inestimable.

Thierno Alpha Ibrahima Bah, Alphadjo Guilédji

« Je suis ici pour vous remercier mais également pour vous féliciter. Vous avez choisi de venir ici, jusqu’à chez nous à Guilédji, malgré vos multiples occupations, pour nous aider à restaurer notre environnement et nos offrir un cadre de vie agréable. Puisse Dieu vous en accorder la meilleure des récompenses. Nous remercions tout ceux qui ont fait le déplacement sur ce site de Guilédji et nous vous encourageons à travailler avec cette ONG. De notre côté, nous prenons l’engagement de vous soutenir de toutes nos forces dans nos prières et par des conseils pour vous aider à aller encore plus loin dans la réalisation de vos objectifs. Ce que vous faites, est utile pour toute l’humanité. Nous demandons aux autorités locales et aux populations de faire en sorte que ce travail ne soit pas remis en cause. Je voudrais vous prier de protéger ce site contre les feux de brousse et de toutes sortes d’agressions. Que Dieu vous bénisse… », a lancé, à l’assistance l’Imam Thierno Alpha Ibrahima Bah, dit Alphadjo Guilédji.

Pour sa part, le Président du district de Madina-Guilédji, s’est dit très honoré avant de s’engager à protéger le site contre les agresseurs.

Monsieur Boubacar Baldé, président du district de Madina-Guilédji

« Aujourd’hui, c’est moi qui suis honoré. Aux des populations de ma juridiction, je félicite les membres de l’APEPTG. Vu ce travail et après avoir écouté les différentes interventions, je vous promets de veiller avec tous les citoyens à la préservation de ce site. Je vous demande de continuer ce travail qui va dans l’intérêt de tout le monde. Je profite également de l’occasion pour annoncer l’addition de 50 autres hectares du côté du secteur de Bhouloy Lâmi et de mon adhésion à l’ONG », a déclaré M. Boubacar Baldé.

Cet évènement qui a mobilisé plus de 80 personnes a mis fin à cette campagne de reboisement 2020 qui a permis de planter 9 565 thèques et mélina sur une superficie d’environ 8 hectares, contre 6150 plants pour 4,4 hectares en 2019. Une prouesse qui réjouit plus d’un citoyen de la préfecture de Gaoual. Une des localités du pays qui fait face à l’avancée du désert et les conséquences des changements climatiques à travers le monde.

De Koumbia (Gaoual), Adama Sira DIALLO pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin