Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, AOB

Détenu depuis près de 10 ans à la maison centrale de Conakry, le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB), est gravement malade. Ce militaire, qui fut à un moment donné aide de camp de l’ancien président guinéen, Lansana Conté, est hospitalisé depuis la semaine dernière à l’hôpital Ignace Deen de Conakry. C’est maître Salifou Béavogui, l’un de ses avocats, qui a annoncé la nouvelle à la rédaction de Guineematin.com, ce lundi 10 août 2020.

« Il est présentement à l’hôpital Ignace Deen à ses frais. Malgré qu’il soit en détention, il est là-bas à ses frais. Selon ce que j’ai appris, il souffre de complications pulmonaires ainsi que des difficultés de locomotion en raison de la stabilisation à tout moment de son corps sur les lieux », a confié l’avocat.

Me Béa se dit angoissé par cette situation et appelle à la mobilisation de « toutes les forces légales » pour obtenir la libération de l’officier de l’armée guinéenne. « Voilà dix ans qu’il est en détention, malgré que la Cour Suprême a cassé et annulé sa condamnation. Il devait être purement et simplement libéré, même en attendant le procès.

Dix ans qu’il est en prison, dix ans que ses conditions de santé se sont détériorées. Je plaide pour sa libération pour qu’il puisse se traiter. Je demande à toutes les forces légales de se joindre à moi pour plaider la libération de ce monsieur, qui est déjà escanté. Sincèrement, je suis très angoissé, très embarrassé par cette situation », a-t-il déclaré.

Le commandant AOB et plusieurs autres personnes (civiles et militaires) ont été interpellés en 2011, suite l’attaque du domicile privée du président Alpha Condé le 19 juillet de la même année. Reconnu coupable d’avoir participé à cette attaque, il a été condamné en juillet 2013 par la Cour d’Assises de Conakry, à la prison à perpétuité.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62



Facebook Comments

Commentaires

Guineematin