Les 117 mille 500 moustiquaires imprégnées, détournées en Guinée en 2019 et retrouvées en République du Mali, ont été ramenées et présentés aux autorités de Kankan. La remise a été faite dans la journée d’hier, lundi 10 août 2020, au siège du gouvernorat en présence des autorités administratives et sanitaires, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cette affaire de moustiquaires détournées en Guinée et retrouvées au Mali avait fait couler encre et salive. Après avoir mis main sur trois camions bien remplis de ces moustiquaires, le réseau panafricain de lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice a escorté deux des trois camions jusqu’à Kankan où la remise officielle a eu lieu.

Abdoulaye Konaté, président du réseau panafricain de lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice

Selon Abdoulaye Konaté, président du réseau panafricain de lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice, les 117 mille 500 moustiquaires sont estimées à six milliards de francs guinéens. « On avait des moustiquaires qui ont été détournées de la Guinée vers le Mali depuis le mois de septembre 2019. Nous sommes allés pour mener des enquêtes et nous avons pu récupérer ces moustiquaires. Les 117 mille 500 font 2350 ballots et d’une valeur de six milliards de francs guinéens », a-t-il fait savoir.

Dans cette affaire, deux maliens et un guinéen ont été mis aux arrêts et détenus à Bamako, capitale du Mali. « Trois personnes ont été interpellées. Elles travaillent avec un député malien. Mais lui, il ne peut pas être interpellé. Mais, il a été entendu en tant que témoin. Deux maliens et un guinéen sont arrêtés et déférés à la maison d’arrêt de Bamako », a fait savoir Abdoulaye Konaté.

Sadou Keïta, gouverneur de Kankan

Un acte salué par le gouverneur de la région administrative de Kankan. Sadou Keïta a encouragé l’inspection générale de la lutte contre la corruption à continuer sur le même chemin avant de lancer un appel à l’endroit des autorités pour que lumière soit faite dans cette affaire. « Dieu merci. Aujourd’hui nous sommes en possession de ces moustiquaires qui ont été volées à la population guinéenne. Je voudrais aussi remercier le gouvernement malien qui a permis les enquêtes de nos cadres et qui a facilité le retour. Dans un instant, je mets ces moustiquaires à la disposition de la direction régionale de la santé. Il faudrait qu’on approfondisse les enquêtes », a-t-il souhaité.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin