Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’zérékoré

Comme annoncé précédemment, des vendeuses de poisson ont manifesté hier, mardi 11 août 2020, à N’Zérékoré. Elles protestaient contre l’arrestation d’une des leurs, dont elles imputent la responsabilité au maire de la ville. Joint au téléphone par le correspondant local de Guineematin.com, le maire de N’Zérékoré, a répondu aux accusations des manifestantes disant qu’il a fait incarcérer injustement leur camarade.

Selon Moriba Albert Délamou, c’est plutôt la justice qui a donné l’ordre d’arrêter la dame Saran Keïta, suite à un conflit qui l’a opposée à une autre vendeuse au marché de Dorota.

« Il y a une femme qui est venue payer sa quittance pour transformer sa table en conteneur à Dorota. Et quand elle a eu cette autorisation, elle est partie mettre son conteneur à l’endroit indiqué. Mais, un autre groupe de femmes s’est levé parmi les vendeuses de poisson pour dire il faut qu’elle enlève le conteneur. Au lieu de l’informer ou venir informer l’autorité communale, elles ont pris le conteneur pour le jeter sur la route. C’est ainsi que la femme est allée se plaindre à la justice. Donc, celle qui a été auteure de l’acte a été interpellée et mise en prison », a expliqué l’autorité communale.

Il ajoute que les autorités ont rencontré les manifestantes pour échanger avec elles autour de la situation et qu’un terrain d’entente a été trouvé entre les deux parties. Selon le maire, il ne reste plus que de mettre en œuvre la proposition faite pour que la dame détenue soit libérée. « Elles (les manifestantes, ndlr) vont venir avec les sages et prendre un engagement avec la commune qu’elles ne vont plus jamais toucher au conteneur de la dame. Et cet engagement va être envoyé au procureur pour que ce dernier mette leur camarade à la disposition des sages », a confié Moriba Albert Délamou.

De N’Zérékoré Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin