Honorable Mamadou Baadiko Bah, président du parti UFD

Les réactions se multiplient au sein de la classe politique guinéenne suite à la confirmation de la date du 18 octobre 2020, pour la tenue de l’élection présidentielle. Dans un décret publié hier soir, mardi 11 août, le président Alpha Condé, qui sera sans doute candidat à un troisième mandat, a convoqué le corps électoral, validant ainsi la date proposée par la CENI.

Même s’il dit n’être nullement surpris par cette décision, le président de l’UFD et député à l’Assemblée nationale, Mamadou Baadiko Bah, dénonce « une farce de plus », dont les résultats sont connus d’avance. L’opposant annonce que son parti fera connaître sa position par rapport à cette élection en perspective dans les prochains jours.

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de sa réaction :

Sans surprise, nous venons de prendre connaissance du décret convoquant le corps électoral pour des élections présidentielles le 18 octobre 2020. Nous ne pouvons que constater l’aboutissement logique du coup de force menant au troisième mandat illégal pour le président Alfa Konde et à un nouveau président à vie pour notre pays, plongé dans ce système anti-démocratique et régressif depuis l’indépendance le 2 octobre 1958.

Aucune avancée positive pour le bon déroulement du processus électoral n’ayant été enregistrée depuis le précédent scrutin du 22 mars 2020, il est clair que cette élection ne sera qu’une farce de plus, avec des résultats connus d’avance.

Par exemple, le corps électoral est convoqué sans que le fichier électoral ne soit connu. Et nous savons tous jusqu’à quel point ce fichier est corrompu et ne reflétant en rien la réalité, sans compter l’exclusion des Guinéens de l’étranger de la révision exceptionnelle.

Dans ces conditions, il faudra donc hélas s’attendre à la continuation des pratiques antérieures bien connues : fraudes massives en faveur du candidat du pouvoir, processus électoral kidnappé par l’administration (préfets sous-préfets) et au final, résultats imaginaires sur la base de procès-verbaux fabriqués, etc.

Avec cette convocation du corps électoral, notre parti, l’UFD, au bout des consultations internes très larges, fera connaître sa position dans les prochains jours.

Mamadou Baadiko BAH

Président de l’UFD

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin