Un jeune homme a péri dans l’éboulement d’une mine d’or survenu le lundi, 10 août 2020, dans la sous-préfecture de Kintinian, préfecture de Siguiri. Il a fallu plus de 24 heures pour que le corps de la victime puisse être retrouvé, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la région.

Le drame s’est produit à 6 heures du matin sur une ancienne mine d’or appelée Soloni, située dans le district de Fatoya. La mine en question est officiellement interdite d’exploitation mais des citoyens se cachent souvent pour se rendre nuitamment sur les lieux pour travailler. C’est ce qu’a fait François Touré, la victime, originaire de N’Zérékoré. Pendant qu’il creusait dans le but de trouver de l’or, la mine s’est refermée sur lui suite à un éboulement.

Son ami, qui était arrêté au bord du trou pour récupérer ce qu’il a creusé, a accouru pour aller informer les gens au village. Des agents de la Croix-Rouge se sont rendus sur les lieux pour chercher à le retrouver. Mais, les recherches menées durant toute la journée du lundi n’ont pas abouti. C’est seulement dans l’après-midi du mardi 11 août, soit plus de 24 heures après, que le corps de la victime a été retrouvé. Il a été remis à son tuteur à Fatoya, Michel Touré, pour l’inhumation.

Selon les témoignages, le défunt, François Touré, était marié et père d’un enfant. Il vient s’ajouter à la longue liste des victimes de l’exploitation artisanale et surtout clandestine de l’or dans la préfecture de Siguiri.

Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin