Le sous-préfet de Koumana, localité située à environ 25 kilomètres de la ville de Kouroussa, est décidé à lutter contre les vols de motos, récurrents dans la commune rurale. Il a constitué une équipe de jeunes avec laquelle il collabore pour traquer les voleurs. Cette brigade civile a interpellé mardi dernier, 11 août 2020, deux jeunes accusés d’être membres d’un réseau de voleurs de motos, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kouroussa.

Selon les témoignages recueillis sur place, ce sont les enquêtes menées par les jeunes qui ont conduit à l’arrestation de ces deux présumés voleurs. Namandjan Keïta alias Kolokolo et Odia Fodé Kourouma alias Gbègbè, ont été interpellés alors qu’ils dormaient et conduits chez le président de la jeunesse de Koumana.

Selon le sous-préfet, Issiaga Camara, certains citoyens voulaient les lyncher mais la gendarmerie est intervenue à temps pour les sauver.

« C’est devant toute la population qu’ils ont reconnu être des voleurs de motos. Ils avaient même une moto à revendre, mais l’acheteur a dit qu’il veut voir d’abord les papiers de la moto. C’est pourquoi l’opération n’a pas eu lieu. La population était en colère et voulait les brûler vifs. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie qui les a conduits dans ses locaux. Ils y resteront jusqu’à la fin des enquêtes », a dit l’administrateur.

Les autorités de Koumana annoncent la poursuite des enquêtes afin de démanteler le « vaste réseau » de voleurs et receleurs de motos qui sévit dans la sous-préfecture.

De Kouroussa, Mamady Bayo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin