Mohamed Bangoura, président de la Cour Constitutionnelle

Le parrainage des électeurs, prévu dans la nouvelle constitution guinéenne, ne sera pas appliqué lors de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. La Cour constitutionnelle a décidé de suspendre cette disposition pour cette fois. La juridiction supérieure l’a annoncé dans un arrêt rendu hier, jeudi 13 août 2020, et qui fait suite à une requête qui lui a été adressée le 11 août dernier par le président de la CENI.

Kabinet Cissé a écrit à la Cour pour solliciter une décision relative aux modalités d’application de l’article 42 de la constitution, qui rend obligatoire le parrainage des électeurs pour l’acceptation de toute candidature à l’élection du président de la République.

En réponse à la lettre du président de la CENI, la Cour constitutionnelle a constaté que la condition qui consiste à « justifier le parrainage des électeurs déterminé par le Code électoral » (prévue dans la constitution), est objectivement inapplicable (puisque n’étant pas prévu par le Code électoral en vigueur). Par conséquent, elle a déclaré que cette condition est suspendue pour le scrutin présidentiel prévu le 18 octobre 2020.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien ci-dessous pour voir l’arrêt de la Cour constitutionnelle :

Arrêt de la Cour constitutionnelle- Parrainage

Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin