Mohamed Lamine Doumbouya, préfet de Mandiana

L’affaire de vol de vache à Fralako, impliquant le sous-préfet et le vice-maire, connait un nouveau développement. Dans la journée d’hier, jeudi 13 août 2020, la décision de suspension du sous-préfet Aboubacar Condé a été exécutée par une délégation conduite par le secrétaire général chargé des affaires administratives de Mandiana. Le secrétaire général de la commune rurale de Fralako assure l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau sous-préfet, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Une importante délégation s’est rendue à Fralako, situé à 3 kilomètres de la commune urbaine de Mandiana. La démarche visait à mettre en application la suspension du sous-préfet, Aboubacar Condé, empêtré dans une histoire de vol d’une vache qu’il a reconnu devant le juge. Les taches de la localité ont été confiées au secrétaire général de la commune rurale de Fralako, Aliou Cissé.

Interrogé à ce sujet par le correspondant local de Guineematin.com, le préfet de Mandiana, Mohamed Lamine Doumbouya, a apporté des précisions : « depuis une semaine, on est sur le dossier de Fralako. Mais, comme dans tout notre travail on se réfère à la hiérarchie, c’est ce qui a été fait quand on a reçu une lettre du partit RPG de Fralako demandant de révoquer le sous-préfet de son poste. Donc, la décision de suspension du sous-préfet est venue, on la lui a remise, et une mission importante, conduite par mon secrétaire général chargé des affaires administratives et le DMR sont partis pour passer la main au secrétaire général de la commune rurale, en attendant l’arrivée d’un nouveau sous-préfet. »

Pour ce qui est du vice-maire, Amadou Diallo, également impliqué dans cette affaire de vol, le préfet de Mandiana a indiqué qu’il n’a pas le pouvoir de l’enlever, « parce qu’il est un élu du peuple et non un administrateur envoyé par décision. C’est aux conseillers communaux de le destituer de son poste ».

A noter que le vice-maire, numéro un du RPG à Fralako, recevrait des pressions lui intimant de démissionner volontairement avant qu’il soit destitué.

A suivre !

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin