Tueries de manifestants à Conakry et Coyah : une délégation gouvernementale dans les familles des victimes

Une délégation gouvernementale a visité hier, dimanche 16 août 2020, plusieurs familles qui ont perdu des enfants lors de manifestations organisées il y a quelques mois à Conakry et à Coyah. Cette délégation est allée présenter les condoléances du gouvernement à ces familles et les appeler au pardon, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Conduite par le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, Mamadou Taran Diallo, cette délégation était composée du secrétaire général des affaires religieuses, Elhadj Aly Jamal Bangoura, du gouverneur de la Banque centrale, Dr Louncény Nabé, et de plusieurs autres cadres de l’administration et des collectivités locales. Elle s’est rendue dans plusieurs familles situées dans la commune de Ratoma (Conakry) et dans la préfecture de Coyah, endeuillées par les tueries de manifestants enregistrées il y a quelques mois dans ces localités.

Mamadou Taran Diallo, ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté

« Nous sommes porteurs de trois messages du président de la République, le Pr Alpha Condé, et du Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana. La première des choses, c’est implorer les familles des victimes. Nous avons en charge la République, tant ce qui est bien que ce qui est mauvais. Donc dans ces décès qui sont arrivés à nos concitoyens, je ne dis pas que nous sommes coupables des faits mais nous sommes responsables, car c’est à nous de rechercher les coupables. Et donc les enquêtes vont être ouvertes et conduites.

La deuxième chose, c’est la tradition, la religion et la cohabitation. On ne pouvait pas rester sans venir présenter les condoléances, partager la compassion et les douleurs des familles. Le président de la République, sur le plan social, a beaucoup insisté sur cela. La troisième chose, c’est de remercier les familles qui, malgré cette situation et leur état d’âme, ont quand même accepté de nous recevoir », a indiqué Mamadou Taran Diallo, ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté.

Elhadj Aly Jamal Bangoura, secrétaire général des affaires religieuses

Se basant sur la religion, le secrétaire général des affaires religieuses a appelé les familles au pardon. « Nous sommes là pour inviter les familles éplorées à accepter le pardon, à accepter la compassion du gouvernement face à cette épreuve. C’est le destin avant tout. Et nous, en tant que croyants, nous avons beaucoup d’exemples de nos histoires à travers les comportements et les actions du prophète Mohamed (PSL), qui a toujours demandé de nous accepter les uns les autres, d’accepter le pardon que nous nous demandons les uns aux autres », a dit Elhadj Aly Jamal Bangoura.

En réponse, les familles visitées ont salué la venue de cette délégation, tout en réitérant leur soif de justice. Elles ont demandé au gouvernement de faire la lumière sur ces tueries et sanctionner leurs auteurs.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél: 622919225 / 666919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS