Dalaba : la ville en ébullition après le meurtre par balle d’un jeune

La situation est très tendue dans la soirée de ce jeudi, 20 août 2020, à Dalaba. Plusieurs habitants de la ville sont sortis protester contre la mort d’un jeune, qui aurait été tué par un gendarme. Ils tentent de s’attaquer aux locaux de la gendarmerie, qui sont sécurisés par les forces de l’ordre et des agents de l’armée venus en renfort.

Selon les témoignages recueillis par le correspondant de Guineematin.com à Dalaba, tout est parti de l’arrestation d’un présumé bandit à Bhoundou Saali, un quartier périphérique de la commune urbaine. Après avoir mis main sur cet individu, les citoyens ont appelé la gendarmerie de Dalaba, qui a déployé une équipe sur le terrain. Les agents ont embarqué le présumé bandit, et certains jeunes de la localité sont montés dans leur véhicule pour les accompagner jusqu’à la gendarmerie.

Mais, en cours de route, un gendarme aurait pris son arme pour tirer sur l’un des jeunes qui les accompagnaient. Ils l’ont abandonné au bord de la route et ont continué leur chemin. Des citoyens ont accouru pour prendre le jeune homme pour tenter de le sauver, mais il a rendu avant d’arriver à l’hôpital. Cette situation a irrité beaucoup de citoyens, qui se sont mobilisés pour aller s’attaquer à la gendarmerie, afin de se rendre justice.

Pour éviter d’être débordés par la mobilisation, les gendarmes et policiers qui étaient devant la gendarmerie ont appelé des renforts. Les militaires du BATA qui sont basés à la résidence du préfet sont venus leur apporter main forte. Mais, face à la détermination des jeunes, qui veulent en finir avec l’agent accusé d’avoir tiré sur la victime, ils ont dû se retrancher tous dans la cour de la gendarmerie. Ils ont même fait rentrer tous leurs véhicules que les manifestants tentaient d’incendier.

Au moment où nous mettons cet article en ligne, les gendarmes, policiers et militaires sont tous dans la cour avec leurs véhicules. Ils font souvent des tirs de sommation pour essayer de dissuader les manifestants, qui veulent rentrer dans la cour.

A suivre !

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS