Veille du Baccalauréat 2020 : ce qui est fait au lycée Senghor de Yimbaya (Conakry)

Les examens nationaux de la session 2020 se poursuivent en Guinée. Après l’examen d’entrée en 7ème et le brevet, c’est le baccalauréat unique qui sera lancé dans la matinée de demain, mardi 25 août 2020. Au Lycée Léopold Sédar Senghor du quartier Yimbaya, dans la commune de Matoto, l’heure est aux derniers réglages pour la réussite de ces évaluations. Interrogé par un reporter de Guineematin.com, le proviseur Elhadj Amara Balato Keïta, a indiqué que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de cet examen national.

Ils sont au total 642 candidats, dont 212 filles, à être inscrits au centre Lycée Senghor de Yimbaya. Le proviseur de cette école, interrogé à ce sujet, dit que toutes les conditions sont créées pour que les évaluations se passent dans les meilleures conditions. « J’avoue que le lycée Senghor dont j’ai la charge de gérer est un centre est un centre qui est déjà prêt à recevoir ses candidats. Toutes les dispositions sont prises pour que ces candidats soient bien reçus. Tout le matériel est prêt et tout est installé. Nous avons déjà procédé à la répartition des cahiers, nous avons porté les PV sur les cahiers, nous avons préparé les feuilles de la première matière. On n’attend que le jour J. C’est-à-dire, le mardi matin à 8 heures pour que toutes les dispositions finales soient prises, » a expliqué le proviseur.

Elhadj Amara Baloto Keïta, proviseur du lycée Léopold Sédar Senghor de Matoto

Comme on pouvait s’y attendre, des dispositions sanitaires sont déjà prises pour le bon déroulement des examens. « A l’instar des autres écoles du pays, je peux dire toute les dispositions idoines sont prises pour mettre à l’abri nos enfants de cette maladie dénommée COVID-19. Nous avons reçu 31 kits de lavage des mains. Çà, c’est installé sous le hall. J’ai 23 salles de classes, mais pour ce baccalauréat, je ne vais utiliser que 21 salles. Parce que je n’ai que 642 candidats. Chaque salle aura son kit de lavage des mains y compris les ingrédients : Il y a l’eau de javel, les savons, les bavettes. L’Etat a donné les kits à toutes les écoles. Cela est une question qui ne se pose pas, » a-t-il laissé entendre.

Concernant les difficultés rencontrées au cours des préparatifs, le proviseur du lycée Senghor a apporté des précisions : « les problèmes que nous avons rencontrés dans les préparatifs ne viennent pas de nous. Ça vient des écoles. Il y a certains élèves qui n’ont pas eu de photos sur leurs cartes. Mais, la DCE a pris toutes les dispositions pour que ces photos soient reprises. Les autorités de l’éducation communales de Matoto ont dit de ramener toutes les cartes qui ont échoué leurs photos. Ce petit manquement, ils sont en train de corriger ça. Il y a aussi le problème de changement de centre. Certains élèves ne connaissaient pas leur centre. L’autorité a eu à changer ces centres pour d’autres. Mais on nous a dit là où ces élèves devaient être orientés pour la deuxième fois. Les dispositions sont prises. Les élèves vont maintenant vers leurs nouveaux centres… ».

Elhadj Amara Balato Kéita a mis l’occasion à profit pour lancer un message aux candidats. « Pour le bon déroulement du baccalauréat, je dirais à mes candidats qui sont sortis de mon lycée et qui sont au nombre de 720 candidats, dont 343 filles, de bien travailler et de ne compter que sur leurs propres efforts. Parce que je n’aimerais pas qu’on dise quelque part qu’un élève candidat de Senghor a été pris en flagrant délit de fraude. C’est vraiment mon souhait. Je ne veux pas que quelqu’un soit pris et qu’on dise qu’il vient de Senghor… Les sujets ne viendront pas du ciel ou d’ailleurs. Ça sera tiré des programmes officiels. L’autorité connaît où on s’est arrêté dans le programme. Je pense que du début de ces examens à maintenant, aucun ne s’est plaint des sujets. Ils vont éviter à tout prix de se faire prendre dans des irrégularités non souhaitées. C’est de prendre toutes les dispositions, de ne compter que sur soit même pour vraiment être victorieux du combat ».

Mohamed Doré pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS