Présidentielle du 18 octobre : le mouvement « Les Jaunes » exige la candidature du président Alpha Condé

A moins de deux mois de l’élection présidentielle en Guinée, des voix se lèvent de plus en plus dans le camp présidentiel où plusieurs associations et mouvements réclament la candidature du président Alpha Condé pour un 3ème mandat. C’est dans ce cadre que le mouvement « Les Jaunes » a organisé ce jeudi, 27 août 2020, un grand carnaval entre le Palais du Peuple et la Présidence de la République, dans la commune de Kaloum, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Partie du Palais du peuple (qui a servi de point de ralliement), une foule compacte de jeunes et de femmes a déferlé ce jeudi vers le Palais présidentiel, Sékoutouréya. L’objectif était de demander au Président Alpha Condé de faire acte de candidature à élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Tous habillés en T-shirts jaunes, couleur traditionnelle du RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée : ndlr), les manifestants avaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Alpha un jour, Alpha toujours » ou bien « Le 1er mandat de la 4ème République : seul Alpha Condé peut ! #PapaContinue », entre autres.

Seinkoun Kourouma, coordinateur national du mouvement « Les Jaunes »

Aux journalistes qui étaient sur place, Seinkoun Kourouma, le coordinateur national du mouvement « Les Jaunes » s’est réjoui de la mobilisation avant de décliner l’objectif visé. « On demande au Président Alpha Condé de nous donner aujourd’hui une réponse pour sa candidature à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Il est le seul garant de la continuité et de l’avenir de tous ces jeunes, ces femmes qui se sont mobilisés spontanément ce jeudi, 27 août 2020. Ces personnes veulent sortir de l’incertitude liée à la présentation de la candidature du Président de la République », a expliqué Seinkoun Kourouma.

Visiblement très déterminé, le coordinateur national du mouvement « Les Jaunes » a ajouté que les manifestants n’avaient pas l’intention de quitter la devanture du Palais Sékoutouréya sans avoir une réponse favorable du Chef de l’Etat. « On ne va pas quitter ici sans que le Président de la République nous dise qu’il sera candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Notre avenir se trouve dans ses mains », a-t-il lancé.

C’est quelques minutes après leur arrivée que le président Alpha Condé, entouré de sa garde rapprochée et de certains de ses proches, a fait son apparition. Habillé en chemise traditionnelle avec un grand sourire aux lèvres, le chef de l’Etat est venu saluer les manifestants et s’offrir un bain de foule sans prononcer le moindre discours.

De retour de Kaloum, Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS