Déroulement des examens nationaux : Michel Pépé Balamou du SNE fait le bilan

Michel Pépé Balamou, sécretaire général du Syndicat National de l’Education

Après la fin des examens nationaux, session 2020, hier, l’heure est au bilan. Au Syndicat National de l’Education (SNE), on note avec satisfaction le déroulement des trois examens : le CEE, le BEPC et le Bac. C’est le secrétaire général dudit syndicat, Michel Balamou, qui l’a dit lors d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce samedi, 29 août 2020.

Le secrétaire général du SNE dit avoir suivi de bout en bout les examens nationaux de cette année. Michel Pépé Balamou estime que malgré quelques couacs enregistrés, tout se serait bien passé. « Les examens nationaux du Certificat d’Etudes Élémentaires (CEE), du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) et le baccalauréat unique se sont déroulés sur une note de satisfaction générale. D’autant plus que 3 mois avant, le désespoir s’était installé dans l’esprit de nos apprenants à l’idée d’aboutir à une année blanche. Mais, des efforts ont été fournis de part et d’autre. Et, acteurs de l’éducation, et partenaires sociaux, nous avons mis en place un service minimum de continuité pédagogique qui nous a permis d’arriver aujourd’hui à l’évaluation de ces apprentissages. Donc, c’est avec une grande satisfaction que nous voyons ces évaluations se dérouler. Certes, il y a eu quelques couacs ; mais, qui ne sont pas de nature à remettre en cause la crédibilité, la sincérité et la moralité de la passation des épreuves de ces examens », pense-t-il.

Michel Pépé Balamou, sécretaire général du Syndicat National de l’Education

Interroger sur la réouverture des classes intermédiaires, Michel Pépé Balamou souhaite que les enseignants qui étaient en situation de classes d’examen appuient ceux des classes intermédiaires pour que les programmes soient vite exécutés. « J’ose croire que depuis le mois de juin, ce chronogramme de réouverture des salles de classe avait été déjà initié et mis à la disposition de l’ensemble des acteurs et des partenaires sociaux de l’éducation pour que, à date, les gens s’y préparent. Le 29 juin, c’était pour les classes d’examen. Tous les enseignants ont accompagné le déroulement de ce chronogramme, d’autant plus que les professeurs en situation de classes d’examen et les professeurs en situation de classes intermédiaires se sont donné les mains à l’effet de permettre aux apprenants d’être au bain de l’activité pédagogique et d’aller à ces évaluations. Et, si la réouverture des salles de classe est prévue pour le mardi 1er septembre 2020, la même chose aussi va se produire. Ça veut dire que les professeurs en classes d’examen viendront aussi épauler ceux des classes intermédiaires à l’effet non seulement de boucler le programme ; mais aussi, de procéder aux évaluations. Cela nous permettra d’éviter une année invalide. Puisque le spectre de l’année blanche n’est plus là, mais le spectre de l’année invalide peut être là et il doit être évité à l’effet d’évaluer conséquemment ces élèves et repenser maintenant le déroulement du calendrier qui va revenir au niveau du mois de novembre », a-t-il indiqué.

Enfin, concernant les leçons à tirer de cette année académique, le secrétaire général du SNE a fait quelques recommandations au gouvernement pour l’année prochaine. Selon lui, le ministère de l’éducation nationale doit revoir certains programmes scolaires. « Il faudrait une restructuration en profondeur. Il faut une révision de nos programmes d’enseignement qui ne sont pas adaptés aux réalités du temps. Il faudrait que le mode d’évaluation soit revu ; et, en quelque sorte faire les états généraux de notre système éducatif qui est véritablement dysfonctionnant. J’ose croire que le nouveau ministre qui est là est un technocrate en la matière et il saura prendre les devants et demander à tous les acteurs et partenaires de faire des propositions de solution qpour l’amélioration substantiel du niveau de l’apprentissage et du système éducatif en général en République de Guinée », espère monsieur Pépé Balamou.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS