La fin du baccalauréat unique, session 2020, sonne le temps des grandes vacances en République de Guinée, dans un contexte de la pandémie du nouveau Coronavirus. C’est pourquoi, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé invite ses élèves à observer les mesures de confinement édictées par les autorités sanitaires du pays. Tout en s’impliquant dans les campagnes de sensibilisation des communautés en vue de couper la chaîne de contamination, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Bato Donzo, inspecteur régional de l’Education de Labé

C’est avec un sentiment de satisfaction que l’inspecteur régional de l’éducation de Labé apprécie à sa juste valeur le bon déroulement du baccalauréat unique session 2020 dans sa région. « Les centres étaient calmes. On n’a pas connu de mouvements autour des centres. A l’intérieur comme aux alentours, c’était calme. Ça s’est passé dans la sérénité, dans le calme », a expliqué l’inspecteur régional de l’Education de Labé, Bato Donzo.

Néanmoins, trois cas de fraude ont été signalés dans les préfectures de Koubia et Labé : « les surveillants qui n’ont pas pu identifier ses élèves, qui n’ont pas pu identifier ces téléphones, l’existence de ces téléphones dans les salles ont été aussi remerciés et suspendus pour 3 ans de tout le processus d’examen en Guinée » a-t-il ajouté.
Pour l’inspecteur régional de l’éducation de Labé, les cas de fraude enregistrés sont très minimes par rapport au nombre de candidats présentés par la Région Administrative de Labé.

« Imaginez, dans la Région de Labé, sur 2394 candidats présentés, si on vous dit que ce sont 4 élèves qu’ils ont trouvé dans les salles, qui avaient des téléphones avec eux, et aussi on n’a pas vu les sujets en ville, dans la circulation avant le lancement », a précisé Bato Donzo.

Parlant des grandes vacances scolaires qui pointent à l’horizon, cet encadreur de l’éducation invite ses élèves à s’impliquer activement dans la lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus au sein des communautés. « Là où ils vont, ils doivent se préserver, préserver les gens qui sont autour d’eux. Je demande donc aux élèves d’être porteurs de messages auprès de leurs parents, auprès des communautés pour que les mesures barrières soient observées partout où ils sont » a-t-il conclu.

Il n’est un secret pour personne que la pandémie du coronavirus est partout dans la cité. C’est donc ensemble que nous pouvons couper la chaîne de contamination.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin