Un fou a tué son père hier, lundi 31 août 2020, à Mandiana. L’acte s’est passé à Krakani, un district relevant de la sous-préfecture de Kiniéran. Moussa Bayo a donné un coup fatal à son père, Kassim Bayo, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mandiana.

A cause de son caractère violent, Moussa Bayo est immobilisé depuis longtemps dans une chambre. Mais, même si ses mains sont ligotées, il a réussi, avec ses pieds, à faire tomber la porte de la chambre. C’est cette porte que son père, Kassim Bayo, était venu réparer dans la journée de ce lundi, 31 août 2020. Et, pendant qu’il travaillait de l’extérieur, le fou a donné un violent coup de pied à la porte, qui est retombée sur la tête de son père.

Malheureusement pour lui, il n’y avait personne sur les lieux pour lui venir au secours. Il est resté couché sur les lieux pendant un long moment avant l’arrivée de son frère aîné, qui l’a pris pour le conduire au centre de santé de Kiniéran, situé à 15 kilomètres de son village. Les agents de santé ont essayé de le sauver, mais en vain. Il est arrivé trop tard.

« On était en formation avec tous les chefs de postes, lorsque le vieux est arrivé. Il était sur une moto, entre deux personnes, avec une blessure à la tête. Dès qu’on l’a vu venir, on s’est rapidement occupés de lui. Mais, comme il avait beaucoup saigné, il est mort », Dr Ousmane Keïta, en service au centre de santé de Kiniéran.

Le corps de Kassim Bayo, marié à deux femmes et père de neuf enfants, a été ramené dans son village, où il a été inhumé le même le jour. De son côté, son fils Moussa Bayo reste immobilisé dans sa chambre.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625810326

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin