Le directeur préfectoral de la Santé de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo et son épouse ont été testés positifs à la Covid-19. Ils sont actuellement pris en charge par le Centre de Traitement de la Pandémie de l’hôpital régional de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette actualité sur le directeur préfectoral de la Santé de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo relance le débat sur l’efficacité des stratégies de communication utilisées par les acteurs impliqués dans la campagne de sensibilisation contre la propagation du nouveau coronavirus en République de Guinée. Quand on sait que malgré tout, les mesures barrières édictées dans ce contexte d’Etat d’urgence sanitaire sont encore ignorées par la majeure partie de la population locale, au sein de laquelle la couche féminine est la plus exposée au risque d’infection.

Madame Barry Fatoumata Diakité, directrice préfectorale Action Sociale Labé

« Avec cette pandémie de la Covid-19, les femmes refusent de croire que cette maladie existe réellement à Labé. elle refusent de se protéger quand elles viennent au marché. Pratiquement, elle ne comprennent pas réellement le danger de cette maladie », regrette Madame Barry Fatoumata Diakité, Directrice Préfectorale de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance de Labé.

Maurice Kaman, inspecteur régional du plan et du développement de Labé

Le constat est plus alarmant en zone rurale, selon l’inspecteur régional du plan et du développement, Maurice Kaman. « Quand vous vous déplacez, vous allez à l’intérieur du pays, aucune règle n’est respectée. J’étais à Dalein la fois dernière, mais, c’était la catastrophe. Il y a des gens qui continuent à tendre la main. Les gens ont dit non, il faut arrêter çà. On le dit en longueur de journée sur les antennes des radios », a-t-il déploré.

Ouremaba Traoré, directeur de cabinet du gouvernorat de Labé

Conséquences ? Sur le terrain, on assiste à une propagation exponentielle de la pandémie de coronavirus.
« Pour le cas spécifique de notre région, Labé, la situation se présente ainsi qu’il suit du 27 juillet au 27 août 2020 : nombre de personnes testées, 1200 ; nombre de cas confirmés, 49. Je précise que sur les 49 cas confirmés, 40 sont de Labé. 4 de Mali, 1 de Koubia et 4 de Lélouma », a révélé Ouremba Traoré, directeur de cabinet du Gouvernorat de Labé.

Aujourd’hui, on peut bien écrire qu’avec cette tendance inquiétante, le slogan du gouvernement guinéen « 60 jours pour bouter cette pandémie de nos frontières » est devenu une pure utopie.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin