Attaque du domicile d’Elhadj Sékhouna : voici la réaction du grand imam de Labé

Elhadj Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé,
Elhadj Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé

Le grand imam de Labé a réagi ce jeudi, 3 septembre 2020, à l’attaque du domicile du Kountigui (patriarche) de la Basse Côte. Dans la journée et la nuit du mardi dernier, des agents des forces de l’ordre ont jeté de nombreuses bombes lacrymogènes dans la concession d’Elhadj Sékhouna Soumah, où étaient réunis des sages des quatre coordinations régionales du pays pour dénoncer le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Elhadj Mamadou Badrou Bah dénonce un acte inquiétant et interpelle le chef de l’Etat sur les agissements des agents de sécurité.

« Ce qui s’est passé au domicile d’Elhadj Sékhouna Soumah est surprenant. Si ce sont les notables, les sages, les érudits, qui œuvrent pour la paix, pour ne pas que le tissu social soit déchiré qui sont agressés, c’est une chose qui doit préoccuper tous les Guinéens. Nous avons vu des choses similaires se produire chez le Khalife du Fouta, Elhadj Bano, à Pita, mais aussi à Labé, où du gaz lacrymogène a été lancé dans certains domiciles. Dans tous pays, de tels actes vont forcément préoccuper les citoyens. Nous estimons que le chef de l’Etat n’est pas au courant de la planification et de l’exécution de ces actes. Nous pensons qu’il n’est pas au courant de cela.

Car ceux qui font ces actes n’agissent ni dans l’intérêt du pays ni dans l’intérêt du président lui-même. Parce que si des sages et notables d’un pays se réunissent dans le sens d’apaiser les tensions et on vient jeter du gaz lacrymogène sur eux, c’est vraiment inquiétant. Donc nous demandons au président de la République de veiller sur ce genre de situations, parce que ce sont des actes qui ne lui permettront pas de bien gérer le pays. Dans tous les pays du monde, les sages sont à protéger, parce que ce sont eux qui doivent rapprocher les citoyens, apaiser les tensions et combattre l’injustice. Car l’injustice est source de frustration et de conflits », a dit le premier imam de Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS