Dans la nuit d’hier vendredi, 4 septembre 2020, une boutique a été cambriolée au marché central de Mandiana. L’acte se serait passé aux environs de 3 heures du matin ; et, les assaillants -non encore identifiés- ont emporté 11 500 000 francs guinéens, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mandiana.

Selon nos informations, les assaillants sont passés par la toiture pour pénétrer la boutique et subtiliser l’argent de Mamadou Pathé Diallo. Mais, le constat sur les lieux laisse croire que les malfaiteurs sont sortis par la porte de la boutique pour ensuite s’évaporer dans la nature.

« J’ai vendu jusqu’à la fermeture du marché (à minuit). Ce vendredi matin, à ma grande surprise, quand j’ai ouvert la porte, j’ai vu des cartons à terre. Et, une partie de la boutique était éventrée en haut. Directement, j’ai appelé la chambre de commerce qui est en même temps administrateur de ce marché. Ils sont venus me demander de leur faire l’inventaire des pertes enregistrées. Je leur ai dit d’attendre que j’ai d’abord l’esprit tranquille. C’est après tout ça que j’ai fait mon inventaire qui donne 11 500 000 francs guinéens. Dans ça, il y a 5 400 000 qui étaient la caisse de la tontine de ma mère, 3 600 000 dans le comptoir orange money. Le reste de l’argent, c’est la vente des marchandises du jour. Mais, je me prépare pour faire une déclaration de perte ; car, chaque fin du mois, on payait 30 mille francs pour la sécurité de notre boutique. À partir de zéro heure, les militaires qui gardaient ici nous chassent tous pour installer les barrages afin d’empêcher la circulation. Donc, avec tout ça, si on vole chez moi, je dirais qu’ils (les gardes) nous font rentrer pour nous voler », a expliqué Mamadou Pathé Diallo.

Interrogé sur ce cas de vol survenu dans ce marché très sécuriser, Nouhan Diakité, le président de la chambre de commerce et administrateur général dudit marché, révèle que le « gardien » de la zone était absent de son poste au moment des faits.

« En vérité, le gardien s’est déplacé pour une urgence. Sinon, tout le monde sait bien qu’il y a une sécurité au marché ici. Quand Mamadou Pathé Diallo nous a informés ce matin de ce cas de vol, on a été sur le terrain pour demander à son jeune frère. Ce dernier nous a rassurés qu’il avait fait son versement, qu’il n’a pas laissé de l’argent dans la boutique. Et, quand on a demandé à Pathé, il nous a dit d’attendre qu’il finisse de faire son inventaire. C’est maintenant qu’il nous parle de 11 500 000 francs. Mais, nous, on n’a pas pris la garantie de l’argent espèce pour quelqu’un. Car, le marché n’est pas une banque. Si ce sont les marchandises, là, d’accord », a indiqué Nouhan Diakité.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin