Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Comme annoncé dans nos précédentes publications, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a été officiellement investi ce dimanche, 6 septembre 2020, comme candidat de son parti au scrutin présidentiel du 18 octobre prochain. Et, comme pour faire accepter cette candidature aux responsables et militants présents, Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, a pris la parole peu avant le discours officiel du désormais candidat pour citer les raisons qui auraient poussé son patron à se présenter pour la troisième fois contre à Alpha Condé, sachant bien que la compétition ne sera pas équitable entre les candidats, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Après plusieurs semaines de tergiversations, l’UFDG a finalement décidé d’aller à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. C’était à l’occasion de sa convention d’investiture, organisée ce dimanche au siège national du parti où l’ancien Premier ministre a officialisé sa candidature.

Devant les nombreux militants et responsables du parti réunis pour la cause, le vice-président du parti, Dr Fodé Oussou Fofana, a expliqué les raisons qui auraient motivé leur formation politique à s’engager à ce scrutin déjà contesté par la plupart des Guinéens. « L’année 2020 constitue un tournant décisif pour l’avenir de notre pays. Au nom de tous les sacrifices consentis, de toutes les humiliations, spoliations et privations subies, nous ne pouvons déserter le combat pour nos valeurs et laisser libre champ à Alpha Condé dans son entreprise de confiscation du pays. Il va continuer à piller nos ressources, à appauvrir davantage nos concitoyens et à les diviser. Son régime est aux abois. Il est ébranlé jusque dans ses fondements.

Les personnes qui sont mortes pour la vérité et l’avenir du pays méritent que tout vivant ne laisse jamais leur mort inutile en laissant libre ceux qui l’ont entraîné. Bien au contraire, pour honorer leur mémoire et leur dignité, il faut continuer à nous battre, se retirer ou se taire, c’est être complice des malfaiteurs par passivité ou confort. C’est justement parce que nous avons compris le sens de leur amour pour ce pays que nous continuerons leur lutte », a-t-il laissé entendre.

Selon le vice-président de l’UFDG, « le respect de la dignité de ceux qui ont sacrifié leur vie nous fait le devoir de tenir débout en mémoire de cette dignité. On ne peut s’opposer véritablement aux tyrans qui ont fait d’eux des martyrs et les empêcher d’en faire d’autres qu’en poursuivant le combat pour l’alternance pour les mettre hors d’état de nuire et obtenir justice », a expliqué l’ancien président du groupe parlementaire Libéral Démocrate.

Enfin, Dr Fodé Oussou Fofana a dépeint les caractéristiques de la gouvernance du président Alpha Condé lors des 10 dernières années. Une gouvernance qu’il qualifie « d’échec lamentable » pour l’ensemble des guinéens et dans tous les domaines.

A rappeler qu’après son investiture, Cellou Dalein a dit espérer l’alternance en allant à l’élection présidentielle. « Heureux d’avoir été́ investi ce matin par mon parti comme candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Cette investiture qui est une grande marque de confiance me donne l’opportunité́ de solliciter les suffrages des guinéens et de contribuer à l’alternance démocratique dans mon pays », estime Cellou Dalein Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin