Il y a actuellement une sainte pagaille au sein de l’organisation des orpailleurs de Siguiri (en Haute Guinée). Depuis quelques jours, un groupe de jeunes conteste ouvertement l’autorité d’Elhadj Mamadou Kamissoko, le président élu depuis 2019. Ils reprochent à leur président de ne rien faire pour les orpailleurs. Et, en conséquence, ils ont mis en place un autre bureau, dirigé par un certain Issa Magassouba. Ce qui est actuellement une source de tension entre les orpailleurs de Siguiri, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette zone aurifère.

Elhadj Mamadou Kamissoko a été élu et installé dans ses fonctions au cours de l’année 2019, en présence de la commission nationale des orpailleurs de Guinée. Il a été élu pour un mandat de 5 ans ; mais, déjà, après un an d’exercice, son autorité et sa légitimité sont contestées par un groupe de jeunes orpailleurs. Et, ce groupe de jeunes serait soutenu par un certain Issa Magassouba avec la bénédiction des autorités administratives préfectorales de Siguiri. Les protestataires ont d’ailleurs mis en place un bureau parallèle dont les destinées auraient été confiées à l’argentier Issa Magassouba.

« C’est de la pagaille ici ! Notre bureau est élu pour un mandat 5 ans ; et, nous n’avons fait qu’une année d’abord. Lors de l’élection du bureau, ce groupe de jeunes avait refusé de participer. Nous avons tenu les élections et le bureau a été élu. Mais, après l’élection du bureau national, ils reviennent pour dissoudre un bureau officiellement élu. Comme Issa Magassouba a de l’argent, il verse de l’argent partout, notamment au niveau de l’autorité préfectorale, pour semer la pagaille en ville a quelques semaines des élections présidentielles. Nous nous venons d’élire le bureau national à Conakry pour créer la stabilité en ville. Mais, ces jeunes veulent semer la pagaille ici », a expliqué Sanké Camara, le porte-parole du bureau dirigé par Elhadj Mamadou Kamissoko.

Seulement, dans les rangs des jeunes protestataires, on reproche à Elhadj Mamadou Kamissoko son manque de dynamisme. On l’accuse de ne rien faire pour les orpailleurs depuis son élection.

« L’équipe de Mamadou Kamissoko ne travaille pas. Donc, nous voulons quelqu’un qui travaille ; et, c’est Issa Magassouba que nous avons choisi. Nous n’avons pas participé à l’élection de Mamadou Kamissoko ; donc, il n’est pas notre président. Aujourd’hui, notre président c’est Issa », a dit N’faly Bérété, un des jeunes supporteurs de Issa Magassouba.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin