Kindia : mise en place un bureau régional des femmes élues locales

Les femmes élues locales des cinq (5) préfectures de la région administrative de Kindia étaient en conclave ce mercredi, 9 septembre 2020, pour élire le « bureau régional des femmes élues locales de la cité des agrumes. Et, à l’issue des travaux qui se sont déroulés dans un réceptif hôtelier de la place, en présence des autorités administratives préfectorales et communales de Kindia, un bureau de dix (10) membres a été mis en place. Un bureau dont la destinée a été confiée à madame Aminata Oularé, la première vice-maire de la commune urbaine de Kindia.

Selon des informations recueillies sur place par un des correspondants de Guineematin.com dans la cité des agrumes, la mise en place du bureau régional des femmes élues locales de Kindia s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux programme qui consiste à mettre sur pied en Guinée « un réseau national de femmes élues locales », capables d’assurer la représentativité des femmes au niveau des conseils communaux et régionaux du pays.

Cette démarche est une initiative du ministère des droits de l’autonomisation des femmes et celui de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, en collaboration avec l’Association Nationale des Communes de Guinée (ANCG), grâce à l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Guinée, du bureau régional ONU Femmes et le concours financier du gouvernement du Canada.

Boubacar Bah, expert en développement au PNUD Guinée

« L’objectif général est de mettre en place un réseau national de femmes élues locales de Guinée capables d’assurer la représentativité des femmes au niveau des conseils communaux et des conseils régionaux, ainsi que dans les instances ou organes dirigeants des collectivités locales, dans le but de renforcer les capacités des femmes élues locales en matière de leadership et de l’approche genre », a indiqué Boubacar Bah, expert en développement au PNUD Guinée.

Au mois de juillet dernier, un « atelier de cadrage » avait eu lieu dans la cité des agrumes, avec pour ambition d’explorer les voies et moyens permettant d’aboutir à la concrétisation de ce précieux rêve du gouvernement guinéen. Un rêve qui n’est autre que la mise en place d’un réseau national des femmes élues locales. Et, c’est dans la même optique que l’Assemblée Régionale du Bureau Régional constitutive des femmes élues locales de Kindia a ouvert ses travaux ce mercredi. Cette rencontre a alors permis de mettre en place un bureau de dix membres et comprenant cinq (5) « postes clés » et cinq (5) « déléguées préfectures ». Ce bureau sera dirigé par madame Aminata Oularé, la première vice-maire de la commune urbaine de Kindia, pour une période de deux ans et demi (soit 30 mois).

madame Aminata Oularé, première vice-maire de Kindia

« Au nom des citoyennes et citoyens de ma ville, c’est un insigne honneur pour moi d’être présidente régionale de vous, les braves femmes du pays. Je vous avoue que cette nomination me dépasse. Et les mots me manquent pour cette confiance que vous venez de placer en ma modeste personne. Je sais que ce n’est pas une tâche facile ; mais, avec mes convictions et surtout vous dernière moi, on pourra se battre pour l’autorisation et l’émancipation des femmes pour le développement de nos localités », a dit la vice-maire de Kindia, madame Aminata Oularé, après son élection.

A noter que dans les prochains jours, chaque région administrative de Guinée sera dotée d’un bureau régional des femmes élues locales.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 518 888

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS