Abdoulaye Djibril Barry, le président de la section motard de l’UFDG à Mamou, a recouvré sa liberté. Mis aux arrêts dans la soirée d’hier par des gendarmes, l’opposant a été libéré dans l’après-midi de ce jeudi, 10 septembre 2020. Sa libération est intervenue peu après des manifestations organisées dans la ville à cet effet, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Visiblement, le langage de la rue a fait entendre raison aux autorités de Mamou. Les barricades érigées sur certaines routes, les activités paralysées, et les échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre ont pris le dessus sur la détermination des autorités de la ville carrefour à faire taire un opposant gênant. Abdoulaye Djibril Barry a été remis en liberté ce jeudi-comme le réclamaient les manifestants-peu avant 16 heures. Soit moins de 24 heures après son arrestation.

A sa sortie de prison, l’opposant a remercié tous ceux qui se sont mobilisés pour exiger sa libération. « Hier, à 17 heures, Commandant Sow et son équipe m’ont trouvé devant ma boutique. Ils m’ont interpellé et m’ont déposé à la gendarmerie. Ils m’ont enfermé, et j’ai passé la nuit là-bas. Ils m’ont auditionné la nuit, et le matin on m’a déposé à la justice.

Après mon audition à la justice, ils m’ont déposé à la prison civile jusqu’à 15 heures 37 minutes. Puis, j’ai été libéré grâce à l’implication de tous les citoyens de Mamou. Tous les citoyens ont fermé leurs boutiques et magasins. Je remercie tout le monde », a déclaré Abdoulaye Djibril Barry.

Mais, ce responsable de l’UFDG n’en pas peut-être pas encore fini avec ses ennuis judiciaires. Car, il n’a bénéficié que d’une liberté provisoire, selon Elhadj Amadou Tidiane Diallo, le maire de la commune urbaine de Mamou. « Ce matin, dès 8 heures, nous avons mené des démarches pour obtenir sa libération. Alors, nous avons touché qui de droit, et finalement nous avons obtenu sa liberté provisoire », s’est félicité le maire, lui-même issu de l’UFDG.

Quoiqu’il en soit, cette libération de ce jeune opposant est un ouf de soulagement pour Mamadou Madjou Diallo, le secrétaire fédéral de l’UFDG et coordinateur régional adjoint du FNDC.

« Je suis très content, content de toute la population de Mamou. Les gens ont compris que le mal d’un citoyen est un mal commun de tous les Guinéens. Nous invitons tout le monde à l’union, à la fraternité, pour une Guinée unie et solidaire. Cherchons à pacifier le pays. Si nous luttons contre l’injustice, les arrestations arbitraires, la force et la brutalité, la Guinée sera un havre de paix. Merci une fois encore à Mamou », a lancé Madiou Diallo.

A noter que Abdoulaye Djibril Barry a été raccompagné jusqu’à son domicile (dans le quartier Loppet) par les militants et sympathisants de l’UFDG de la ville carrefour.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com
Tel:625698919/6573433939

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com