Quelques jours après avoir déposé sa candidature pour la présidentielle du 18 octobre prochain, Dr Mandjouf Moron Sidibé, le président de l’Alliance pour les forces du changement (AFC), se retrouve au centre d’une polémique. Il est accusé d’avoir vendu une concession familiale pour payer la caution afin de participer à cette élection. L’intéressé dénonce une « campagne de diffamation » orchestrée par le pouvoir pour le discréditer, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est une dame se présentant comme étant une sœur de Dr Mandjouf Moron Sidibé qui a annoncé la nouvelle. Selon elle, ce médecin a revendu un héritage familial, une maison située au quartier Almamyah, dans la commune de Kaloum, pour pouvoir participer à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Après le bruit suscité par cette annonce, le mis en cause a animé un point de presse ce samedi, 12 septembre 2020, à Kankan, pour se prononcer sur le sujet.

« La concession qu’on m’accuse d’avoir vendu pour payer ma caution est une propriété privée. Elle m’appartient personnellement. J’ai les documents au complet. Donc, c’est une diffamation à mon égard. Ils veulent salir ma candidature à présidentielle prochaine », a réagi Dr Mandjouf Sidibé. Il a refusé toutefois de dire s’il a effectivement vendu ou non cette maison pour payer le montant de cautionnement, fixé à 800 millions de francs guinéens.

Pour lui, c’est sans nul doute le pouvoir qui a orchestré cette affaire dans le but de se débarrasser d’un adversaire dérangeant. Il souligne d’ailleurs que le régime d’Alpha Condé n’est pas à son premier d’essai. « A la veille de chaque élection, je rencontre de faux problèmes. Au moment des élections communales de 2018, j’ai été convoqué à la gendarmerie, à Conakry, sous l’ordre du président de la République, Pr Alpha Condé, pour un problème domanial.

Cela, parce que j’étais en compétition avec l’actuel maire de Kankan, Mory Kolofon Diakité, qui était soutenu par Dr Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles et ministre de la défense nationale. Cette élection présidentielle, ils savent que je peux les battre ici (Kankan). Donc, c’est une mise en scène pour que la Cour constitutionnelle me retire sur la liste des candidats à présidentielle prochaine », a-t-il laissé entendre.

Dr Moron Sidibé annonce qu’il pourrait porter plainte contre les personnes impliquées dans « cette campagne de diffamation ».

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com