Abdoulaye Barry, secrétaire général de la FESATEL

Abdoulaye Barry, secrétaire général de la FESATEL

MÉMORANDUM DE LA NÉGOCIATION SALARIALE ENTRE LA DIRECTION GÉNÉRALE ET LA DÉLÉGATION SYNDICALE DE ORANGE GUINÉE AUTOUR DE LA PLATE-FORME REVENDICATIVE 2020

Préambule

Orange GUINÉE est une filiale du groupe SONATEL, le leader du secteur de la téléphonie mobile en République de GUINÉE. L’engagement des employés dynamiques qui n’ont ménagé aucun effort pour ces années continues de croissances et surtout même en cette période de covid, ils continuent à cravacher au quotidien.

  • Le 31 décembre 2019 marque la fin de l’accord 2017-2019 entre la Direction Générale et la délégation syndicale de Orange GUINÉE dans le cadre des augmentations salariales.
  • Pour l’année 2019, Nous avons réalisé un chiffre d’affaire de 3413 milliards GNF.
  • la masse salariale est au tour de 2 % du chiffre d’affaire, ce faisant le plus faible taux dans le groupe SONATEL.
  • Chaque année nous nous voyons assigner des objectifs de plus en plus ambitieux et nous nous battons nous les employés sans répit pour leurs atteintes.
  • A Orange GUINÉE Nous avons le plus mauvais traitement et la plus mauvaise répartition  des richesses au sein du Groupe
  • Orange GUINÉE reste une des rares Filiales à continuer à réaliser des croissances de façon continue au sein du Groupe SONATEL.
  • Orange GUINÉE compte 422 travailleurs dont une dizaine d’expatriés soit 2% du personnel et pourtant ils pèsent  jusqu’à 30% de la masse salariale à Orange GUINÉE.
  • Nous les travailleurs locaux nous sentons en marge dans la politique d’un Directeur Général qui empiète nos avantages entre autre réforme véhicules et PVV au nom d’une supposée réduction des charges et dépenses.

Le paradoxe est tout de même ce même Directeur Général ne cesse de faire venir des expatriés même pour des positions de chefs de départements ou chefs de divisions où est la une volonté logique de diminution des charges et dépenses de l’entreprise ?

  • IL est à préciser qu’en terme de traitement il existe un très grand écart entre un travailleur expatrié et un travailleur local et chose qui est contraire à la politique de rémunération du groupe Orange telle que définie dans les accords cadre mondiaux (Violation de la Convention n°100 de l’OIT).

 

  • Cette façon de traiter les travailleurs locaux de Orange GUINÉE crée un climat de frustration, source de démotivation des employés qui réalisent le CA au sein de l’Entreprise.

L’outil d’évaluation de la satisfaction du personnel utilisé dans le groupe SONATEL (NPS= network promotor score) depuis quelques années ne cessent d’afficher des scores très bas.

D’ailleurs le dernier NPS que la Direction Générale n’arrive toujours pas à publier est en-dessous de 40 points sur un total recherché 87 points.

Considérant les facteurs décrits plus haut et pour en citer qu’eux, les travailleurs se sont mobilisés à la date du 21/02/2020 pour donner mandat à la délégation syndicale (DESTOG) de déposer auprès de la Direction Générale une plate-forme revendicative 2020 comportant 11 points Validés durant L’AG.

La Négociation de la Plate-Forme revendicative 2020

La délégation syndicale des travailleurs de Orange GUINÉE a déposé la plate-forme revendicative 2020  auprès de la Direction Générale à la date du 12 mars 2020.

La Direction Générale a répondu la Délégation Syndicale à la date du 27 mai 2020 soit 75 jours après le dépôt de la plateforme fixant à la date du  08 Juin 2020 la tenue de la réunion de pré-négociation. Les partenaires sociaux Direction Générale et Délégation Syndicale de Orange GUINÉE se sont accordés du démarrage des négociations en la date du lundi 15 Juin 2020 et  les 2 jours par semaine qui furent retenues pour les séances sont : lundi et jeudi.

Dès la première séance de négociation la Direction Générale de Orange GUINÉE a marqué sa position ferme de ne négocier qu’un accord triennale. Surpris de cette condition qui n’a au préalable pas été posée à la délégation syndicale donc aux travailleurs de Orange GUINÉE, bien que ce point aurait pu être débattu à défaut partagé lors de la réunion de pré-négociation.

Rappelant que la plateforme qui a été déposée auprès de la direction est une revendication annuelle.

Vue la fermeté de la direction Générale concernant cette condition triennale nous avons  consulté les Travailleurs de Orange GUINÉE  par une pétition nous avons sollicité leur accord vue que le mandat ne nous avait pas été donné de négocier sur un accord triennale.

A la date du 29/06/2020 le résultat de la pétition fut partagé avec la Direction Générale dans laquelle la grande majorité des Travailleurs ont marqué leur désaccord à une négociation Triennale.

Malgré le désaccord des travailleurs la délégation syndicale de Orange GUINÉE  a pris sur elle et a demandé à la Direction de continuer les négociations lorsqu’un accord convenable sera acté la durée peut facilement se comprendre.

Le lundi 03/08/2020 la Direction générale a annoncé une enveloppe  de 39,75 milliards sur la période de 2020 à 2022. La Délégation Syndicale a marqué son accord.

La Délégation Syndicale a demandé de procéder à une augmentation d’un montant de 2.500.000 GNF (deux millions cinq cent mille) soit 245 euro sur le net de chaque employé à partir du salaire de janvier 2020.

Sur la table la partie Direction Générale a marqué son accord de principe tout en disant que le fait que l’augmentation demandé est inférieur de l’enveloppe accordée sur la période. Puis La délégation de la Direction Générale a demandé de suspendre  la séance le temps d’aller étudier  la faisabilité de la demande de répartition.

Après une attente de 10 jours de la Délégation syndicale, la Direction Générale est revenue à la table des négociations avec des propositions  contraires à celles du lundi 03/08/2020 et surtout en dessous de l’enveloppe qui avait été accordée par la Direction.

A noter que nous avions souvent été confrontés  autour de la table des négociations à une délégation de la Direction Générale avec laquelle nous ne sentions pas d’accords possible et pour ce faite, nous avions demandés la présence du Directeur Général autour de la table des négociations, demande que le Directeur Général ne pas jugeât pas fondé en nous rappelant qu’il a désigné officiellement une délégation qui le représente pleinement d’où il ne voit pas de valeur ajoutée a sa présence aux séances de négociations.(CR Négociation du 20/07/2020).

Nous sommes face au refus catégorique de la Direction Générale d’appliquer l’enveloppe de 39,75 milliards qu’elle a accordée le 03/08/2020 et en faveur de la répartition proposée par la DESTOG soit une augmentation sur le salaire net d’un montant de 2.500.000 GNF (245 euro) sur le salaire de chaque employé  à compter du 1er janvier 2020 et derrière la Délégation Syndicale s’engagerait à ne déposer une plateforme revendicative au moins qu’après 2022.

Sur une présence de 145 employés lors de l’Assemblée Générale du 28/08/2020, l’extrême majorité a rejeté le retour de la proposition de la Direction Générale qui est totalement contradictoire à sa proposition qui avait accroché la DESTOG. L’AG a donné mandat à la Délégation Syndicale de lancer un sondage auprès du personnel pour recueillir leur avis.

Le sondage a été lancé le lundi 31/08 au mardi 01/09/2020.

Sur une participation de 63 % du personnel, 6,8 % ont dit OUI et 93,2% ont dit NON.

En conclusion

Au vu et au regard de la situation actuelle au sein de la filiale Orange GUINÉE qui malgré tout continue de réaliser une croissance.

Face à cette situation pour laquelle il n’y a pas eu de conciliation en interne  une implication des Acteurs du Pays et ceux  du groupe Orange est vivement sollicitée afin de connaitre un

dénouement heureux à cette situation qui vient conforter la sensation de marginalisation des Employés de Orange GUINÉE causée par une répartition inégale des Richesses.

Dans le souci d’éviter que cette crise sociale au sein de Orange GUINÉE ne se dégrade et surtout en cette période électorale nous vous lançons une alerte  et comptons sur votre bienveillance.

Un Délégué :                                             Le Secrétaire Général

Mamady KABA                                                                                  Abdoulaye BARRY

TRANSMISSION:

FESATEL

UNI

DG SONATEL

PCA ORANGE GUINÉE

IGT

MINISTÈRE DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES

ARPT

MENPT

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin